EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Donald Trump évite le sujet des armes à feu

REUTERS/Leah Millis
REUTERS/Leah Millis
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le président américain Donald Trump a promis jeudi de s'attaquer aux maladies mentales, au lendemain de l'une des pires tueries dans un lycée américain, esquivant ainsi le débat sur la dissémination des armes à feu aux Etats-Unis.

PUBLICITÉ

S'exprimant depuis une Maison Blanche au drapeau mis en berne, en hommage aux 17 victimes décédées en Floride, M. Trump a annoncé qu'il se rendrait à Parkland, où un jeune homme de 19 ans a commis ce massacre.

Le président américain, qui a expliqué s'adresser à une "nation en souffrance", n'a à aucun moment prononcé le mot "arme à feu" lors de sa courte allocution mais a appelé les citoyens américains à "répondre à la haine par l'amour (et) à la cruauté par la gentillesse".

Le tireur, qui a utilisé un fusil d'assaut semi-automatique, a semé en quelques secondes la mort et le chaos au lycée Marjory Stoneman Douglas.

Le drame survenu mercredi n'est que le dernier d'une longue série de fusillades ayant ensanglanté l'Amérique ces dernières années. Et les tueries sont particulièrement récurrentes dans les écoles américaines : il y en a déjà eu 18 en 2018 en comptant celle du lycée Marjory Stoneman Douglas. Mais à chaque fois, le débat sur les armes à feu tourne court.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Les élèves marqués après la fusillade en Floride

Fusillade dans un lycée de Floride : le bilan s'alourdit

Affaire Stormy Daniels : Donald Trump reconnu coupable de toutes les accusations