DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Moscou dénonce une "provocation grossière" de Londres

Vous lisez:

Moscou dénonce une "provocation grossière" de Londres

Moscou dénonce une "provocation grossière" de Londres
Taille du texte Aa Aa

La Russie dénonce une "provocation" de Londres, tout en démentant être responsable de l'empoisonnement de l'ex-espion Sergueï Skripal et de sa fille victimes d'un agent innervant militaire à Salisbury, dans le sud-ouest de l'Angleterre. L'ambassade de Russie à Londres a ainsi réagi aux mesures de rétorsion annoncées par la Premières ministre britanniques Theresa May.

"Nous pensons que les mesures qui sont prises par le gouvernement britannique n'ont rien à voir avec la situation que nous avons à Salisbury. Nous pensons qu'il s'agit d'une réelle et très sérieuse provocation, et bien sûr nous ne sommes pas prêts à parler pour répondre à des ultimatums", a déclaré Alexander Vladimirovich Yakovenko, ambassadeur de la Russie au Royaume-Uni.

"Le choix de la confrontation"

En lui imposant des sanctions, Moscou accuse Londres d'avoir fait "le choix de la confrontation". La Russie a promis une riposte rapide sans en dévoiler la teneur. Une porte-parole de la diplomatie dénonce une campagne de propagande anti-russe.

"Si vous voulez comprendre tout ce qui se passe ces derniers jours, il s'agit certainement d'une propagande politique organisée par la Première ministre. Toute cette campagne a été construite à partir d'une provocation flagrante et grossière", estime Maria Zakharova, porte-parole du Ministère russe des Affaires étrangères, .