La laïcité remise en cause par le président français ?

La laïcité remise en cause par le président français ?
Par Sandrine Delorme avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Toute la gauche ou presque s'indigne du discours d'Emmanuel Macron à la Conférence des évêques et rappelle la loi de séparation de l'Eglise et de l'Etat.

PUBLICITÉ

La laïcité a-t-elle été remise en cause par le discours d'Emmanuel Macron à la Conférence des évêques ? Oui, répond la gauche presque unanime.

Le président français a déclaré vouloir "réparer le lien abîmé entre l'Eglise et l'Etat". Il s'est dit "convaincu que la sève catholique doit contribuer à faire vivre notre nation".

La France insoumise, le PS, Benoît Hamon et même Manuel Valls sont montés au créneau pour s'indigner : "indigne", "irresponsable", "où est passé la loi de 1905 sur la séparation de l'église et de l'Etat ?" C'est ce qu'on a pu entendre.

Réponse du gouvernement : "L'Etat est laïc en France, mais la société française n'est pas laïque", a expliqué le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux. "Le président a dit hier très clairement que l'Eglise n'avait rien à attendre de lui et que lui attendait des Catholiques un engagement, qui est un engagement ancien dans l'histoire de France, dans le monde associatif, caritatif", via le travail "sur les questions de vulnérabilité, de grande pauvreté et de fragilité des personnes".

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Macron critique la décision de Trump au dîner du Crif

Paris se débarrasse-t-elle de ses migrants en vue des JO ?

Disparition du petit Emile : les ossements de l’enfant ont été retrouvés