DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Pas de fête des pères en Allemagne sans alcool

Vous lisez :

Pas de fête des pères en Allemagne sans alcool

Pas de fête des pères en Allemagne sans alcool
Taille du texte Aa Aa

Pas de fête des pères en Allemagne sans bière. Chaque année outre-Rhin, le 10 mai est synonyme d'une très forte consommation d'alcool. Une tradition épinglée par l'Organisation Mondiale de la Santé.

Pourtant, l'OMS affirme que les Européens boivent de moins en moins, cela s'applique aussi à l'Allemagne. Mais la consommation d'alcool diminue beaucoup plus lentement ici que dans d'autres pays européens.

Un coup d’œil aux statistiques le montre : l'Allemagne compte parmi les pays européens où l'on boit le plus. En tête du classement, on trouve ses voisins : la Belgique, la République tchèque et l'Autriche.

Contrairement aux idées reçues, les Italiens, les Néerlandais et les Espagnols sont plus modérés dans leur consommation. La France, le Luxembourg et l'Allemagne tournent en moyenne à 11 litres par an.

L’Écosse semble avoir trouvé la parade en fixant un prix plancher.

Exemple : une bouteille de 70 centilitres de whisky à 40% d'alcool coûte aujourd'hui près de 16 euros contre 12 auparavant.

Une mesure dissuasive qui semble fonctionner, Nicola Sturgeon, la cheffe du gouvernement écossais en est convaincue : "Au cours des cinq premières années de cette politique, on estime que plusieurs centaines de décès en moins dus à l'alcool seront enregistrés et que nous réduirons le nombre d'admissions à l'hôpital. Et encore une fois, ce sont des statistiques, chacune de ces statistiques est un être humain avec une famille, des amis, avec une vie. Et si nous pouvons sauver ces vies, alors c'est une politique qui vaut la peine d'être poursuivie."

L'Organisation mondiale de la Santé approuve cette mesure repoussoir et invite l'Allemagne à suivre l'exemple écossais.