DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Espagne : le Parti populaire au pouvoir condamné

Vous lisez:

Espagne : le Parti populaire au pouvoir condamné

Espagne : le Parti populaire au pouvoir condamné
Taille du texte Aa Aa

C'est une bombe à retardement qui empoisonne la vie politique en Espagne depuis des années. Une affaire de corruption tentaculaire qui vient d'aboutir à la condamnation du Parti populaire au pouvoir pour enrichissement illégal. Condamnée par l'Audience nationale à rembourser plus de 245.000 euros, la formation a annoncé qu'elle ferait appel.

Le Premier ministre Mariano Rajoy s'en tient, lui, à son témoignage de juillet 2017. Il assurait alors n'avoir jamais eu connaissance de ces malversations ou d'une comptabilité parallèle au sein du parti.

Au centre de l'affaire Gürtel - nom de code que lui avaient donné les enquêteurs - Luis Barcenas. Ancien trésorier du Parti populaire, il avait monté avec un entrepreneur un système de pots-de-vins en échange de contrats publics. Il écope de 33 ans de prison et est condamné à rembourser 44 millions d'euros. Mais il n'était pas seul. Sur les 37 accusés, 29 ont été condamnés à un total de 351 ans de prison pour corruption, malversation ou encore blanchiment d'argent.

Le Parti populaire, affaibli par ce scandale et d'autres ainsi que par sa politique d'austérité, a perdu la majorité absolue fin 2015.