EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Bulgarie : la vache fugueuse, finalement grâciée

Bulgarie : la vache fugueuse, finalement grâciée
Tous droits réservés 
Par Laurence Alexandrowicz
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La réglementation sanitaire de l'UE prévoyait que "Penka", une vache bulgare, soit abattue car elle revenait de Serbie, où elle avait fugué.

PUBLICITÉ

Penka a été finalement sauvée, grâce à la mobilisation générale. Plus de 25.000 personnes ont signé une pétition en ligne adressée aux institutions européennes. L'ancien Beatles Paul McCartney lui même s'était engagé pour Penka. 

 Cette belle vache rousse est le symbole des applications parfois aberrantes des réglementations de l'Union européenne. Ivan, son propriétaire bulgare, était sommé d'abattre l'animal, car Penka avait fait une fugue en Serbie, avant d'être ramenée chez elle en Bulgarie.

"La vache a traversé la frontière, par la douane de Oltomantsi, explique Ivan Haralampiev, et ni les policiers ni les douaniers ne l'ont vue, alors elle est entrée en Serbie, sans que personne ne l'arrête."

Le problème, c'est que la Serbie n'est pas dans l'Union européenne, et que Penka devait être abattue car elle ne peut revenir comme cela dans l'UE, dont la Bulgarie est membre.

Et même si, enceinte de six mois, elle est en pleine santé, selon un certificat des vétérinaires serbes.

Les autorités sanitaires bulgares n'avaient pas d'autre choix que tuer la bête,  mais les appels à la clémence ont sauvé Penka, l'aventurière... ou l'eurosceptique ?

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Les agriculteurs bulgares font pression pour interdire les importations de céréales ukrainiennes

Le Royaume-Uni cherche à rétablir ses relations avec l'UE

La présidence hongroise de l'UE divise Bruxelles et les Hongrois