DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

"La Grèce peut maintenant se tenir sur ses deux pieds"

Vous lisez :

"La Grèce peut maintenant se tenir sur ses deux pieds"

"La Grèce peut maintenant se tenir sur ses deux pieds"
Taille du texte Aa Aa

L'allègement de la dette grecque marque la fin de la mise sous tutelle du pays. C'est ce que Pierre Moscovici, le commissaire européen aux Affaires économiques, est venu dire aux députés grecs.

"Ce n'est pas, ce ne sera pas un quatrième programme, d'une quelconque façon, a martelé le commissaire devant les parlementaires. Ce n'est pas la troïka qui va revenir ici en passant du costume bleu au costume blanc."

Terminé donc les plans d'aide assortis de lourds sacrifices financiers, sur le papier du moins. Le troisième et dernier programme devrait se conclure le 20 août, mais la dernière série de coupes dans les retraites et de hausse des impôts aura lieu l'an prochain. A l'issue de sa rencontre avec le ministre des Finances, Pierre Moscovici est resté très vague sur les possibilités d'assouplir ces exigences.

"Pacta sunt servanda, ce qui signifie que les engagements doivent être respectés, a-t-il déclaré en conférence de presse. Mais les engagements ne sont pas rigides."

Durant cette crise, un demi-million de Grecs, essentiellement des jeunes, sont partis à l'étranger pour des raisons économiques. Ce sera là un grand défi pour le gouvernement grec ; faire revenir le capital humain qui a abandonné le pays ces dix dernières années.