DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Népal mise sur la construction parasismique à bas coût

Vous lisez:

Le Népal mise sur la construction parasismique à bas coût

Le Népal mise sur la construction parasismique à bas coût
Taille du texte Aa Aa

Le Népal reste en cours de reconstruction suite aux séismes de 2015. Près d'un million d'habitations avaient été totalement ou partiellement détruites à l'époque.

Aujourd'hui, la situation s'améliore grâce aux techniques peu coûteuses utilisées sur les chantiers comme nous l'avons constaté dans le district de Sindhupalchowck, le plus touché par les tremblements de terre.

Matériaux légers et moins chers

Dans notre reportage pour Aid Zone, nous avons découvert que le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) a formé des instructeurs comme Pemba pour leur apprendre comment bâtir des maisons résistantes aux séismes grâce à des matériaux légers et moins chers.

Mais ceux-ci étaient très difficiles à trouver dans ces régions rurales isolées du Népal. C'est pour cela que le PNUD, financé par le service de la Commission européenne à l'aide humanitaire, a soutenu la création de plusieurs magasins où constructeurs et propriétaires peuvent s'approvisionner en matériaux spécifiques pour un prix raisonnable.

Magasins gérés par des comités locaux

"Au marché d'Irkhu, on trouve peu de matériaux de constuction. C'est pour cela qu'on a ouvert ce magasin," explique Sristi Tamang, sa gérante. "Depuis, on fournit des produits pas chers comme des fils d'acier et du grillage galvanisés," souligne-t-elle.

Ce magasin d'Irkhu, un village proche de la principale ville du district, Chautara, a aussi permis de créer des emplois pour des personnes spécifiquement sélectionnées parce qu'elles avaient été gravement affectées par les séismes comme pour Sristi Tamang.

Une quinzaine d'autres habitants font partie du comité qui gère ce lieu. À leur niveau, ils contribuent à accélérer la reconstruction de leur village et de leur pays.