DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Tout ce qui attend les enfants thaïlandais pour sortir de la grotte

Vous lisez :

Tout ce qui attend les enfants thaïlandais pour sortir de la grotte

Thaïlande : grotte de Tham Luang, où les enfants ont été retrouvés en vie.
Taille du texte Aa Aa

Première mission "impossible" réussie dans la grotte de Tham Luang, au nord de la Thaïlande : les 12 enfants et leur entraîneur de football, âgé de 25 ans, ont été retrouvés en assez bonne forme. Mais "il nous reste à les sortir de là", constate maintenant avec réalisme le chef de la cellule de secours, Narongsak Osottanakorn. Il va falloir procéder par étapes car l'évacuation, qui ne peut se faire qu'en plongée, promet d'être très délicate.

Priorité : nourrir enfin les enfants, et les soigner

La priorité est de redonner aux jeunes sinistrés suffisamment de force et d'énergie pour tenir. Des médecins sont désormais à leurs côtés pour évaluer leur état de santé. Ils sont apparus amaigris aux sauveteurs britanniques qui les ont découverts sur un promontoire rocheux cerné par les eaux où ils se sont réfugiés. Des vivres particulièrement riches en calories ont été acheminées sur place dans un premier temps. Les enfants et leur accompagnateur n'ont rien mangé pendant neuf jours et n'ont pu boire que de l'eau qui ruisselait sur les parois.

Les secours ne sont d'ailleurs pas sûrs qu'ils puissent se nourrir facilement et rapidement après avoir été privés de nourriture pendant longtemps. Et puis, les jeunes gens, qui ont entre 11 et 16 ans, pourraient présenter des troubles oculaires et pulmonaires; ils sont en effet restés confinés dans la grotte, située en pleine forêt tropicale à la frontière avec la Birmanie et le Laos, respirant grâce à de rares poches d'air et dans l'obscurité. Ils disposent désormais de différents médicaments, notamment de paracétamol.

Prochaine épreuve : parcourir quatre kilomètres de galerie en plongée

Une fois remis en forme, les "miraculés" vont devoir affronter une nouvelle épreuve. Des équipements de plongée appropriés ont déjà été prévus, et ils vont recevoir des leçons de base. Mais parcourir les méandres de la grotte, en grande partie inondés, sur plus de quatre kilomètres afin de trouver enfin la sortie sera loin d'être facile. En attendant, l'eau continue d'être pompée pour toutefois faciliter un peu la traversée.

Les 12 enfants thaïlandais et leur entraîneur ont été piégés par la montée des eaux le 23 juin dernier. Ils pourraient malheureusement passer encore pas mal de temps dans la galerie souterraine. Des vivres supplémentaires vont être envoyées "pour tenir au moins quatre mois", a révélé le capitaine de la marine, Anand Surawan. Une donnée qui laisse à penser qu'il va falloir aux jeunes "prisonniers" encore beaucoup de courage et d'endurance.