EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Mondial : "le jour de gloire est arrivé" pour la presse française

Mondial : "le jour de gloire est arrivé" pour la presse française
Tous droits réservés REUTERS/Eric Gaillard
Tous droits réservés REUTERS/Eric Gaillard
Par Euronews avec AFP
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

"Encore!", "un bonheur éternel", "le jour de gloire est arrivé", "la tête dans les étoiles" : la presse française encense les Bleus au lendemain de leur victoire en finale de la Coupe du monde de football.

PUBLICITÉ

"Encore !", "un bonheur éternel", "le jour de gloire est arrivé", "la tête dans les étoiles" : la presse encense lundi les Bleus qui "rassemblent" et invite les Français à imiter ces héros qui ont remporté leur deuxième titre mondial en battant la Croatie.

Dans Libération, Laurent Joffrin rend hommage à Didier Deschamps, "grand politique du football et grand politique tout court", qui "a organisé, conduit, mis en scène cette fête de la Fédération, ce 14 Juillet du lendemain et son feu d'artifice bleu et tricolore".

"Si cette Coupe du monde doit avoir une portée exemplaire, c'est ici qu'il faut la chercher. On aimerait voir le modèle transposé en tous domaines, à tous les enfants, sur tout le territoire. On souhaiterait que cet état d'esprit, volontaire, exigeant, élitiste même, se diffuse dans l'ensemble de la population", espère Yves Thréard dans Le Figaro.

Pour François Ermenwein de La Croix, "la joie et l'énergie que procure cette prouesse constituent désormais un capital précieux qu'il faudra préserver".

Pour Laurent Mouloud de L'Humanité, les joueurs qui seront reçus à l'Élysée cet après-midi par Emmanuel Macron "ne porteront pas qu'une Coupe du monde à la main et une seconde étoile sur le maillot bleu". "Mais symboliseront aussi, et ce n'est pas la moindre de leur victoire, cette exigence posée au pouvoir politique de faire vivre l'épopée de 2018 au-delà des terrains de football".

En France, le métro parisien a rendu hommage à sa manière aux joueurs et au sélectionneur en renommant six stations.

Ainsi, la station Charles de Gaulle - Etoile (ligne 2) s'est transformée en "On a 2 Étoiles", Victor Hugo (ligne 2) est devenu "Victor Hugo Lloris", Bercy (lignes 6 et 14) s'est transformée en "Bercy les Bleus" et Champs-Elysées - Clémenceau (ligne 13) en "Deschamps Elysées - Clémenceau".

Avec agence

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Retour triomphal en France pour les Bleus

Le retour triomphal des Bleus

20 ans après, la joie retrouvée des supporters