DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Affaire Benalla : Collomb récuse tout manquement

Vous lisez :

Affaire Benalla : Collomb récuse tout manquement

Affaire Benalla : Collomb récuse tout manquement
Taille du texte Aa Aa

L'Elysée reste en première ligne dans l'affaire Benalla, le conseiller d'Emmanuel Macron, mis en examen pour avoir molesté des manifestants.

Ce lundi, Gérard Collomb a été auditionné par la commission d'enquête de l'Assemblée nationale. Le ministre de l'Intérieur récuse tout manquement, et assure que c'était au cabinet du président de la République et à la préfecture de police d'agir, avertis des faits, comme lui, dès le lendemain.

"Je ne le connaissais pas", assure Gérard Collomb. "Je croyais même que c'était quelqu'un qui faisait plutôt partie des services de police. Je ne l'avais jamais rencontré, j'ignorais... Enfin je l'avais rencontré mais j'ignorais sa qualité de conseiller du président de la République".

"Je n'ai jamais été informé" ajoute le ministre de l'Intérieur. "Je n'ai constaté qu'a posteriori qu'effectivement les deux observateurs (...) étaient présents sur les lieux et s'étaient rendus ensuite, d'ailleurs de manière à mon avis inopportune, dans la salle de commandement où j'étais allé regarder avec le préfet de police la suite des opérations."

Une vidéo a montré Alexandre Benalla, équipé d'un casque de police, en train de frapper des manifestants le 1er mai à Paris. Le conseiller d'Emmanuel Macron, qui a été mis en examen, doit être licencié. Pour l'instant, le chef de l'Etat n'a pas réagi publiquement à cette affaire.