DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le retour en RDC de Jean-Pierre Bemba

Vous lisez:

Le retour en RDC de Jean-Pierre Bemba

Le retour en RDC de Jean-Pierre Bemba
Taille du texte Aa Aa

L'ex vice-président congolais Jean-Pierre Bemba effectue son grand retour au pays après onze ans d'exil. Un retour, placé sous haute sécurité, synonyme d'espoir pour ses partisans.

La fin de 17 ans de règne Kabila ?

Jean-Pierre Bemba revient en RDC pour déposer sa candidature à l'élection présidentielle de décembre, qui pourrait tourner la page de 17 années de règne de Joseph Kabila, lequel ne peut se représenter, en théorie, pour un troisième mandat, mais qui maintient le suspense avant la date butoir fixée au 8 aout.

"L'arrivée de Bemba offre un espoir d’alternance politique pour la République démocratique du Congo. C'est une une joie pour les habitants de ce pays", dit une femme.

"On a besoin de Bemba pour que le pays se remette sur pieds. Nous vivons comme des morts-vivants", dit une autre Congolaise.

"Nous avons un pays riche avec des gens très pauvres"

Avant de quitter la Belgique pour la République démocratique du Congo, Jean-Pierre Bemba a fixé ses ambitions pour son pays : il veut rétablir la sécurité, la paix et relancer l'économie :

"Nous avons un pays riche avec des gens très pauvres. Je voudrais que cette richesse profite maintenant au peuple congolais. Mon programme vise à attirer des investisseurs pour donner du travail au Congo, transformer toute cette richesse pour le peuple."

Un homme au passé sulfureux

Derrière l'homme de 55 ans se cache un passé sulfureux. L'ex-vice-président passé dans l'opposition avait été condamné en 2016 par la Cour pénale internationale à 18 ans de prison pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité pour les violences commises par le Mouvement de libération du Congo qu'il avait fondé.

Mais en juin dernier, la chambre d'appel de la CPI avait finalement acquitté Jean-Pierre Bemba, les juges ayant considéré qu'il ne pouvait être tenu pour responsable des crimes commis par ses troupes. Cet acquittement a ouvert la voie à son retour en RDC.