PUBLICITÉ

Déluge meurtrier dans le Gard : deux Allemands en garde à vue

Déluge meurtrier dans le Gard : deux Allemands en garde à vue
Tous droits réservés 
Par Joël Chatreau
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le septuagénaire allemand, disparu lors du déluge qui s'est abattu sur Saint-Julien-de-Peyrolas, dans le Gard, n'a toujours pas été retrouvé. Le camping où il résidait était en zone inondable, d'où la mise en garde à vue de deux responsables de l'association allemande propriétaire du terrain.

PUBLICITÉ

C'est le calme après la tempête ce vendredi dans le département du Gard, dans le sud de la France. Le village de Saint-Julien-de-Peyrolas se remet peu à peu de ses émotions à la suite de la nuit de déluge qu'il a subi; au moins 184 personnes résidant dans les campings ont dû être évacuées de toute urgence, mais un campeur, un septuagénaire allemand, manque toujours à l'appel. La voiture dans laquelle il se trouvait a semble-t-il été emportée par les flots déchaînés du Valat d'Aiguèze, proche de la rivière Ardèche, des gendarmes et des pompiers poursuivent les recherches. 

"La première chose, c’est que j'ai mis en place un dispositif pour faire une reconnaissance rapide, pour identifier là où étaient les personnes accrochées à des arbres, a expliqué le lieutenant des sapeurs-pompiers José Roselli. Il y avait des adultes et surtout des enfants, avec des équipes en binôme, on a sécurisé d’abord les personnes dans les arbres. On les a fixées, et après, petit à petit, on les a évacuées. Mais on a fait des sauvetages, parce que les personnes étaient en hypothermie".

Neuf enfants d'une colonie de vacances allemande, installée sur un terrain privé en zone inondable, ont été légèrement blessés et sont "traumatisés psychologiquement", a indiqué le procureur de Nîmes, Eric Maurel. Une enquête de flagrant délit a donc été ouverte pour "blessures involontaires, mise en danger de la vie d'autrui, travail dissimulé et exploitation d'un camping sans autorisation" en zone inondable. Le président et le vice-président de l'association allemande qui possédait le terrain mis en cause ont été placés en garde à vue.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Inondations à Saintes pour la troisième fois au cours des derniers mois, alerte orange en vigueur

Inondations en France : une prison évacuée en Charente-Maritime

Un week-end de répit mais la crainte de nouvelles pluies : le Pas-de-Calais inquiet