DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Troisième jour du grand prix de judo de Budapest

Vous lisez :

Troisième jour du grand prix de judo de Budapest

Troisième jour du grand prix de judo de Budapest
Taille du texte Aa Aa

Au troisième jour du Grand prix de judo de Budapest, lorsque le soleil s'est couché sur la capitale hongroise, il y avait encore une chance pour les fans hongrois de voir briller une étoile. Krisztian Toth, le héros local affrontait le géorgien Ushangi Margiani en finale des moins de 90 kgs.

Un face à face tendu jusqu'à cette inspiration géniale de la star nationale. En une fraction de seconde Krisztian Toth se glisse sous son adversaire et le fait basculer au dessus de lui avant de l'immobiliser au sol et de marquer un Waza Ari.

Dans les tribunes de la salle Papp Laszlo, les supporters laissent éclater leur joie pour cette nouvelle médaille. A cet instant la Hongrie est deuxième du tableau des médailles de son Grand Prix, qui comptait 22 pays venus de quatre continent différents.

Le public est à chaque fois incroyable. J'adore combattre à la maison parce qu'ici il y a beaucoup de fans de judo et j'étais content qu'ils soient là. Je voudrais donc les remercier pour leur soutien.

La femme du jour est une ancienne championne du monde et championne olympique. La cubaine Idalys Ortiz a remporté l'or dans la catégorie des plus de 78 kilos. En finale Contre Maryna Slutskaya, elle l'emporte grâce à un Waza Ari.

Un retour en forme pour la légende cubaine du judo, qui signe sa première victoire depuis deux ans.

Je suis l'une des plus anciennes de notre équipe de judo. Tous mes coéquipiers veulent toujours le meilleur pour moi et me considère comme un exemple à suivre.

Retour gagnant également pour Le japonais Aaron Wolf un an après son titre de champion du monde. En grande forme, il s'est défait en finale de l'allemand Karl Frey. Grâce à un ippon fantastique, Wolf a mis un terme à la rencontre avant de monter sur la première marche du podium.

Elle aussi grâce à ippon, la championne du monde 2015 Umeki Mami a disposé de sa compatriote Takayam Rika en finale des moins de 78 kilos.

Le président de la fédération internationale de judo Marius Vizer a remis en personne la médaille d'or de la catégorie des plus de 100 kilos... autour du cou du Japonais Kageura Kokora vainqueur de l'autrichien Stephan Hegyi grâce à un waza ari dans le golden score.

La star de la catégorie, le géorgien Adam Okruashvili ne remporte que le bronze. Pratiquant son meilleur judo depuis plusieurs semaines, il a notamment réalisé un ippon magnifique contre le russe Ruslan Shakhbazov.

Mais le geste de la journée est venu de la chinoise Yanan Jiang dans la catégorie des plus de 78 kilos. Elle décroche la médaille de bronze grâce à une sublime attaque combinée contre l'allemande Caroline Weiss.