EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Google sait (quand même) où vous êtes

Google sait (quand même) où vous êtes
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Une étude dévoile la ruse de Google pour pister ses clients qui désactivent la géolocalisation.

PUBLICITÉ

Google sait où vous êtes, même quand vous désactivez la géolocalisation. C'est la conclusion glaçante d'une enquête de l'agence Associated Press, publiée lundi et corroborée par des chercheurs de l’université Princeton.

Plusieurs applications, sur iPhone comme sur Android, permettent en effet à Google d'enregistrer les déplacement de ses clients contre leur gré à des fins publicitaires.

"Il y a un écart entre ce que les gens sont capables de comprendre et ce que font les entreprises. C'est un exemple parfait : vous exprimez votre choix, vous faites la démarche de modifier vos préférences, pour désactiver la localisation... et l'entreprise continue de vous suivre" se désole Frederike Kaltheuner, spécialiste de la protection des données chez Privacy international.

Si Google tient tant à connaître la position des utilisateurs de son service, c'est avant tout pour l'argent. Les annonceurs du géant américain le paient plus cher pour cibler des endroits précis et un public restreint.

"Je ne pense pas qu'ils ont le droit collecter ce genre de données sans permission. Surtout après ce qu'il s'est passé avec Facebook... Je pense que je ne l'utiliserai pas, je trouverai une autre application s'il y en a une", dit une passante.

S'il est compliqué d'utiliser une autre "application", il est possible de bloquer ce pistage insidieux en décochant le paramètre "Activité sur le web et les applications", précise Libération. Une option enfouie dans les paramètres du compte Google... Et activée par défaut.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Google fête ses 25 ans : le géant de l'internet peut-il être mieux contrôlé ?

Google lance "Bard" dans l'Union européenne pour concurrencer ChatGPT

Manifestation en Suisse contre des suppressions de postes chez Google