EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Italie : les migrants du Diciotti autorisés à accoster... pas à débarquer

Italie : les migrants du Diciotti autorisés à accoster... pas à débarquer
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le gouvernement italien a donné l'autorisation au Diciotti d'accoster en Sicile, mais refuse de débarquer les 177 migrants secourus par le navire la semaine dernière. Rome demande d'abord des garanties sur la prise en charge des réfugiés au niveau européen.

PUBLICITÉ

Accoster, oui, mais débarquer... c'est une autre histoire. Le gouvernement italien a donné son feu vert pour accueillir en Sicile le navire des gardes-côtes Diciotti, avec à son bord 177 migrants secourus au large de la Libye la semaine dernière.

Problème : le ministère de l'Intérieur refuse que les réfugiés soient pour le moment débarqués, faute de garanties européennes au niveau de leur prise en charge.

Giovanna Di Benedetto, porte-parole pour l'ONGI Save the Children, dénonce une situation inacceptable :

"Ce n'est pas possible que des personnes soient prises en otage de cette manière. C'est une situation qui doit être résolue au niveau européen. Car il y a des gens à bord, il y a des personnes vulnérables qui ont fait un voyage très difficile. Certains sortent par exemple des prisons libyennes où ils ont été torturés."

Le ministre de l'Intérieur, Matteo Salvini, s'était totalement opposé à l'autorisation d'accoster, répétant une énième fois que l'Italie ne serait plus "le camp de réfugiés de l'Europe".

Rome estime que le bateau, bloqué en mer durant 5 jours avant de rejoindre le port de Catane, aurait dû légalement accoster à Malte et demande des sanctions européennes pour son refus d'assistance.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La "prise d'otage" du Diciotti dénoncée, 29 mineurs autorisés à débarquer

[Exclusif] L'Italie "n'a pas confiance en l'Europe" au sujet des migrants

L'Aquarius se dirige vers Malte