DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Bruxelles durcit le ton face aux réseaux sociaux

Vous lisez:

Bruxelles durcit le ton face aux réseaux sociaux

Bruxelles durcit le ton face aux réseaux sociaux
Taille du texte Aa Aa

Bruxelles pourrait passer à une solution radicale... contre la radicalisation sur les réseaux sociaux. Après des mois de négociations infructueuses pour obtenir des réseaux sociaux qu'ils suppriment d'eux-mêmes les « contenus illégaux » liés au terrorisme, la Commission européenne pourrait passer à la vitesse supérieure.

Bruxelles travaillerait ainsi sur un règlement pour forcer les entreprises, et notamment les géants du Net, à supprimer les articles, photos et vidéos liés au terrorisme, afin d'endiguer le phénomène de radicalisation en ligne.

Suppression "dans l'heure"

Le texte pourrait notamment imposer à Facebook ou Twitter de supprimer les contenus signalés par les autorités policières en une heure ou encore la mise en place de filtres automatiques qui empêcheraient certains contenus illégaux d'être publié. Dans le cas contraire, l'Union Européenne promet de lourdes sanctions financières. Le texte du règlement pourrait être présenté dès septembre.