DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Saad Lamjarred, le chanteur marocain aux 3 mises en examen pour viol

Vous lisez:

Saad Lamjarred, le chanteur marocain aux 3 mises en examen pour viol

Saad Lamjarred, chanteur marocain accusé de viols
@ Copyright :
CC BY-SA 4.0 - Saad Lamjarred
Taille du texte Aa Aa

C'est beaucoup pour un seul homme, a fortiori pour un chanteur très populaire dans le monde arabe, suivi par des millions de fans sur YouTube. Le Marocain Saad Lamjarred est empêtré dans une série de viols présumés en France et dans son pays. Il en est à sa troisième mise en examen sous ce chef d'accusation depuis 2016. La toute dernière date du mardi 28 août, pour des "faits caractérisés de viol" au cours de la nuit de samedi à dimanche dernier dans un club de nuit de la célèbre station balnéaire de la Côte d'Azur, Saint-Tropez.

Saad Lamjarred a été placé sous contrôle judiciaire par le juge des libertés et de la détention, avec interdiction de quitter le territoire français et d'entrer en contact avec sa victime et des témoins. Le parquet de Draguignan, dans le département du Var, avait pourtant requis la détention provisoire pour la vedette originaire de Rabat, la capitale marocaine.

Depuis 2016, un viol présumé chaque année

Par deux fois déjà, l'homme a été poursuivi par la justice à Paris, pour "viol aggravé" en octobre 2016 dans la capitale française puis pour "viol" en avril 2017 à Casablanca. Il faut expliquer qu'en 2016, accusé par une jeune fille de 20 ans de l'avoir agressée sexuellement dans une chambre d'hôtel, Lamjarred avait été emprisonné mais finalement remis en liberté début 2017 sur décision de la Cour d'appel de Paris. A noter que le roi du Maroc en personne, Mohammed VI, avait alors indiqué qu'il payait les frais d'avocats.

L'année dernière, 11 avril, il retombait, à la suite d'une plainte d'une jeune Franco-Marocaine qui affirme qu'il l'a violée et frappée en 2015 à Casablanca. Mais nouvelle étrangeté, en mars dernier, le chanteur est autorisé par la justice française à se rendre au Maroc... tout simplement pour faire la promotion de l'un de ses derniers tubes, "Ghazali"; la chanson n'en avait d'ailleurs pas besoin puisqu'elle a fait exploser le compteur de YouTube avec 120 millions de vues.

Les Marocains se montrent passionnés par cette affaire qui évolue dans les eaux troubles du show-biz. Sur les réseaux sociaux, les détracteurs et les défenseurs de Saad Lamjarred se déchirent... Peu importe ! Le 21 août dernier, pour fêter l'anniversaire de Mohammed VI, le chanteur avait sa place dans le clip "Happy Birthday, Sidna !" (Traduisez Sa Majesté). Alors, pour lui, ça peut aller... Pour le moment !