DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Semaine insurrectionnelle à Bassorah

Vous lisez:

Semaine insurrectionnelle à Bassorah

Semaine insurrectionnelle à Bassorah
Taille du texte Aa Aa

A Bassorah, la deuxième ville d'Irak, la colère a fait place à l'insurrection. Vendredi, des manifestants ont incendié des bâtiments officiels, dont l'ambassade d'Iran, et bloqué des routes. Les habitants se soulèvent contre la corruption et l'absence de services publics dans une région riche en pétrole.

Au moins onze manifestants ont été tués cette semaine et plusieurs dizaines blessés dans des affrontements avec la police.

Vendredi, des hommes ont occupé une raffinerie de pétrole liée à West Qurna (l'un des plus grands champs de pétrole du pays) située à quelque 60 kilomètres de la ville et exploitée par le Russe Lukoil. Deux employés irakiens ont été retenus en otage avant d'être libérés par les manifestants qui ont ensuite quitté les lieux pacifiquement.

"Pourquoi nos jeunes diplômés vendent des oignions sur les marchés, pourquoi tous les emplois gouvernementaux sont réservés aux membres des partis politiques ?" demande une manifestante dans les rues de la ville.

Ce vendredi, un couvre-feu a été décrété à partir de 18 heures par les autorités locales dans toute la ville de Bassorah. Le Parlement irakien doit se réunir ce samedi pour évoquer la crise en cours dans la ville.