DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

MotoGP: Marc Marquez gagne le GP d'Aragon et accélère vers le titre

Vous lisez:

MotoGP: Marc Marquez gagne le GP d'Aragon et accélère vers le titre

MotoGP: Marc Marquez gagne le GP d'Aragon et accélère vers le titre
Taille du texte Aa Aa

A ce rythme, il pourrait être sacré dans deux courses: la victoire de l'Espagnol Marc Marquez (Honda) au Grand Prix d'Aragon dimanche lui permet d'entrevoir un cinquième titre mondial en MotoGP dans un futur très proche.

Avec cinq manches à disputer, le Catalan compte 72 points d'avance sur son dauphin au classement des pilotes, l'Italien Andrea Dovizioso (Ducati), qui l'a aussi secondé ce week-end sur le circuit Motorland Aragon, près d'Alcaniz (Espagne).

Il lui en faudrait 75 d'avance à l'issue du GP du Japon le 21 octobre pour se voir couronné. Sachant que Marquez reste sur une série de sept podiums dont trois succès, toutes les chances semblent de son côté.

Depuis la trêve estivale, le Championnat a viré à la lutte entre le quadruple champion du monde de la catégorie reine de la vitesse moto et les Ducati de Dovizioso et de l'Espagnol Jorge Lorenzo.

Les trois courses disputées depuis août avaient tourné en la faveur du constructeur italien (victoires de Dovizioso en République tchèque et à Saint-Marin, de Lorenzo en Autriche). Marquez y a mis un coup d'arrêt dimanche.

Il est sorti vainqueur d'un duel qui avait déjà fait les belles heures de la fin de saison dernière, qui a vu Marquez dominer "Dovi" pour le titre au bout du suspense, lors du dernier GP de la saison.

Il est fort à parier que, sauf blessure, l'insatiable Espagnol, homme fort de 2018 avec six victoires et cinq podiums en quatorze manches, n'aura cette fois pas à attendre jusque-là.

- Lorenzo à terre -

En Aragon, Dovizioso et Marquez se sont rapidement détachés en tête, après la spectaculaire chute au premier virage du poleman Lorenzo, qui en est quitte pour une luxation d'un orteil du pied droit.

Leur lutte, intensifiée après la mi-course, a permis à leurs poursuivants, les pilotes Suzuki Andrea Iannone et Alex Rins, de se rapprocher, sans pouvoir toutefois durablement s'insérer dans leur duel.

Coincé derrière son rival italien pendant les treize premiers tours, Marquez a brièvement pris la tête aux 14e et 15e, avant de s'y installer définitivement à trois tours de l'arrivée.

"C'était une belle bataille, parfois à la limite, mais je l'ai beaucoup appréciée", a commenté le Catalan. "Les deux derniers tours, je poussais et poussais encore, particulièrement le dernier, et j'ai réussi à rester très concentré."

"On avait toujours du mal en Aragon, on voyait le podium de très loin, alors que Marc est très fort ici. La surprise était de se battre avec lui, a répondu Dovizioso. Je suis si heureux du travail effectué cette saison. C'est bien pour ce Championnat et pour le futur."

- Zarco en souffrance -

L'Italien Iannone complète le podium devant son coéquipier espagnol Rins et Dani Pedrosa. On n'avait pas vu l'autre Espagnol de Honda aussi haut depuis le GP de Catalogne mi-juin.

La crise, par contre, se poursuit chez Yamaha, qui n'est plus monté sur la boîte depuis l'été et sur la plus haute marche depuis 23 GP (Pays-Bas 2017, victoire de l'Italien Valentino Rossi). Les pilotes officiels, Rossi et l'Espagnol Maverick Vinales, sont 8e et 10e seulement en Aragon.

Le Français Johann Zarco (Yamaha Tech3) n'a pu faire mieux que 14e, perdant du terrain pendant la deuxième partie de course malgré un bon départ. Il rétrograde de la 7e à la 8e place du Championnat et voit la distinction de meilleur pilote indépendant, qu'il vise, s'éloigner un peu plus.

Le Sud-Africain Brad Binder (KTM), en pole pour la première fois en Moto2, a remporté sa deuxième victoire dans la catégorie. Le leader du Championnat, l'Italien Francesco Bagnaia (Kalex), 2e, a accru son avance à 19 longueurs sur le Portugais Miguel Oliveira (KTM), 7e.

En Moto3, son succès permet à l'Espagnol Jorge Martin (Honda) de porter à 13 points son avance sur son poursuivant italien Marco Bezzecchi (KTM), 2e alors qu'il n'était que 18e sur la grille.

Un rendez-vous inédit attend les pilotes en Thaïlande, à Buriram, dans quinze jours.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.