DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le sort incertain de l'Aquarius, la France en quête d'une "solution européenne"

Vous lisez :

Le sort incertain de l'Aquarius, la France en quête d'une "solution européenne"

Sophie Beau (SOS Méditerranée) et Francis Vallat (SOS Méditerranée France)
@ Copyright :
REUTERS/Christian Hartmann
Taille du texte Aa Aa

De petits jeux politiques au détriment de la vie d'êtres humains... Est-ce, ce à quoi se livrent l'Italie, La France, Malte, le Panama ou d'autres ?

Les ONG SOS Méditerranée et Médecins sans frontières appellent désespèrement Paris à accueillir l'Aquarius à Marseille pour y débarquer les 58 migrants qu'elles ont secourus en mer, sachant que le navire humanitaire devrait perdre son pavillon panaméen en touchant terre...

"Nos demandes sont claires. Nous demandons au Panama, sans trop d'illusions, de revenir sur sa décision. On peut être pour ou contre ce que fait l'Aquarius, mais là, les pays ne peuvent pas violer l'Etat de droit. Ce serait une honte que parce que nous sauvons des gens, nous ne puissions pas avoir de pavillon" a expliqué le président de SOS Méditerranée Francis Vallat, lors d'un point presse.

Or le Panama affirme que l'Aquarius a menti sur sa mission, qu'officiellement il est enregistré comme navire "spécial", qui doit mener des "enquêtes et travaux géotechniques". Ce non-respect des procédures juridiques internationales serait la raison officielle du retrait du pavillon panaméen après celui de Gibraltar. SOS Méditerranée demande donc à présent aux pays européens de fournir un pavillon à l'Aquarius.

Pour l'heure, la France semble peu favorable à ce que l'Aquarius débarque ses 58 migrants secourus au large de la Libye dans le port de Marseille, Paris dit rechercher "une solution européenne".

Reste que Marseille est le port d'attache du navire, c'est aussi le siège d'SOS Méditerranée. Et avec le risque de perdre le pavillon en touchant terre, il est crucial que l'Aquarius puisse atteindre Marseille pour pouvoir être repavillonner, un combat qui s'annonce difficile pour SOS Méditerrannée.

Cette année, l'Aquarius a tout de même sauvé environ 2 000 personnes d'une mort certaine en Méditerranée centrale.