DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

PMA : le Comité d'éthique se redit favorable

Vous lisez :

PMA : le Comité d'éthique se redit favorable

PMA : le Comité d'éthique se redit favorable
Taille du texte Aa Aa

Élargir la procréation médicalement assistée aux couples de femmes et aux femmes seules. C'est ce que recommande le Comité d'éthique en France, dans un rapport paru ce mardi. Actuellement, seuls les couples hétérosexuels dont d'infertilité est constatée y ont droit. Mais durant sa campagne, Emmanuel Macron s'était dit favorable à une évolution et son gouvernement veut soumettre au parlement une révision de la loi de bioéthique.

Pour contourner l'obstacle, de nombreuses françaises vont tenter leur chance à l'étranger. Car dans l'Union européenne, huit pays autorisent la PMA pour les couples lesbiens et les célibataires. Parmi eux, la Belgique, le Royaume-Uni, le Danemark et l'Espagne.

Le Comité consultatif national d'éthique propose aussi de lever l'anonymat des futurs donneurs de sperme, à condition qu'ils formalisent leur accord.

En revanche, il maintient fermement son rejet de la gestation pour autrui. Pour cet organisme, autoriser les mères porteuses ouvrirait la voie à une marchandisation du corps humain.

Le statu quo, le Comité le préconise aussi pour la loi sur la fin de vie. En France, l'euthanasie et le suicide assisté sont interdits, seule la sédation profonde jusqu'au décès est permise. Le Comité souhaiterait en revanche un plan de développement des soins palliatifs.

Le gouvernement entend présenter un projet de loi avant la fin de l'année, projet qui sera débattu par le parlement début 2019.