DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Journaliste saoudien disparu : la pression augmente sur Riyad

Vous lisez :

Journaliste saoudien disparu : la pression augmente sur Riyad

Journaliste saoudien disparu : la pression augmente sur Riyad
Taille du texte Aa Aa

Voici le dernier cliché connu de Jamal Khashoggi, sur le point d’entrer dans le consulat d’Arabie saoudite, à Istanbul, le 2 octobre dernier : il devait terminer de simples formalités administratives avant son mariage.

Le journaliste saoudien avait choisi de s’exiler aux États-Unis, pour collaborer avec le journal américain le Washington Post. Jamal Khashoggi y critiquait régulièrement Mohammed ben Salmane, prince héritier du royaume saoudien, lui reprochant son attitude autoritaire et les disparitions de ses opposants.

A Istanbul, militants des droits de l’homme ont manifesté face au consulat d’Arabie saoudite

En visite à Budapest, le président turc Recep Tayyip Erdoğan n’a pas caché sa préoccupation. Il demande aux autorités saoudiennes de dévoiler la vérité sur le sort du journaliste.

"Les employés du consulat ne peuvent pas se dédouaner en disant seulement que Jamal Khashoggi a quitté le bâtiment. Ils doivent fournir des preuves concrètes", a-t-il déclaré.

Les pressions internationales s’accentuent sur Riyad : après Washington, la diplomatie européenne a appuyé les propos d'Erdoğan.

D’après les enquêteurs turcs, Jamal Khashoggi aurait été assassiné dans le consulat, ce que dément Riyad.