DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Bleus: Thauvin, Kimpembe et Dembélé, les déceptions d'automne

Vous lisez :

Bleus: Thauvin, Kimpembe et Dembélé, les déceptions d'automne

Bleus: Thauvin, Kimpembe et Dembélé, les déceptions d'automne
Taille du texte Aa Aa

Dur dur d'être une doublure chez les Bleus: habituels remplaçants, les champions du monde Florian Thauvin, Presnel Kimpembe et Ousmane Dembélé n'ont pas profité du temps de jeu que leur donnait Didier Deschamps contre l'Islande ou l'Allemagne et sont les grands perdants de ce rassemblement d'octobre.

. Thauvin, le grand écart

gi

Une star à Marseille, une ombre en équipe de France. Florian Thauvin, qui n'avait eu le droit qu'à quelques fins de matches jusqu'ici a enfin obtenu sa première titularisation en Bleu jeudi à Guingamp, lors du match amical contre l'Islande (2-2). Mais l'ailier de 25 ans a complètement raté sa partie, malgré une frappe passée juste au-dessus du cadre.

"Pour Florian, c'était une première titularisation et il tombe sur un match où l'équipe n'est pas très bien également. C'est arrivé à d'autres, à d'autres moments", l'a défendu Didier Deschamps en conférence de presse.

Dans la foulée, le malheureux Thauvin a déclaré forfait pour le match contre l'Allemagne en raison de douleurs au pied droit. Un triste rassemblement pour l'attaquant, qui va avoir besoin de reprendre ses esprits à l'OM, avec lequel il a démarré fort (sept buts et deux passes décisives en 9 matches de Ligue 1).

La place de "Flotov" est-elle menacée en Bleu ? Difficile à dire, car il bénéficie jusqu'ici de la longue absence pour blessure de l'ailier du Bayern Munich Kingsley Coman. Et Didier Deschamps loue souvent son "état d'esprit irréprochable", toujours volontaire malgré son faible temps de jeu.

. Kimpembe, la mauvaise passe

Difficile rentrée pour Presnel Kimpembe. Le défenseur parisien enchaîne les déconvenues en club et en sélection. Expulsé lors du choc entre le PSG et Lyon, il est passé à côté de ses deux matches en équipe de France, alors qu'il était pour une fois titulaire, en l'absence du blessé Samuel Umtiti.

Contre l'Islande, l'arrière central de 23 ans, cinq sélections, est impliqué sur les deux buts, même si sur le premier, il est au sol à la suite d'un choc avec un adversaire. Face à l'Allemagne, il provoque un penalty dès la 14e minute en touchant le ballon de la main alors qu'il tacle dans la surface.

Bien qu'il demeure un défenseur prometteur sur le papier, il lui reste du travail pour titiller la doublette Varane-Umtiti, quand les deux seront opérationnels.

"On ne peut pas remplacer comme ça au pied levé quelqu'un (Umtiti) avec des automatismes, des habitudes", a convenu Didier Deschamps. "Ca passe par là. Il a toute la qualité pour, il peut faire mieux. Il a mieux fini (le match) déjà, à l'image de l'équipe. Ca va dans le bon sens".

. Dembélé, le pétard mouillé

Malgré son bon début de saison à Barcelone, l'attaquant Ousmane Dembélé, 21 ans et déjà 20 sélections, recherche encore le déclic en équipe de France.

Sa titularisation contre l'Islande illustre parfaitement le problème. Il accélère, dribble et "allume un incendie" dans la défense adverse, comme l'a dit Didier Deschamps, mais l'action s'achève brutalement par une passe mal ajustée ou une frappe en tribune.

"C'est encore un jeune joueur. Il a besoin de gagner en maturité sur le terrain et en dehors", avait souligné Deschamps avant l'Islande. Le sélectionneur lui avait déjà adressé une petite pique en annonçant sa liste pour le rassemblement: "à lui de prendre conscience de toutes les exigences du football de haut niveau. Je ne pense pas qu'il en a encore totalement conscience".

Dembélé a pour lui son superbe potentiel technique et sa proximité avec plusieurs joueurs du groupe France, dont Kylian Mbappé. Mais il faudra bien qu'il saisisse la main que Deschamps lui a déjà tendue à plusieurs reprises, notamment à la Coupe du monde, où le technicien l'avait titularisé lors du premier match contre l'Australie (2-1), avant de le mettre sur le banc, car cela n'avait pas fonctionné.

Dans l'ensemble, ce rassemblement d'octobre a confirmé l'existence d'un fossé entre les titulaires du Mondial et les autres, ce qui, après tout, n'est peut-être qu'un problème de riche. Un bonne surprise toutefois chez les remplaçants, le vent de fraîcheur apporté par le petit nouveau Tanguy Ndombélé. Le milieu lyonnais, 21 ans, a signé une entrée très intéressante contre l'Islande pour sa grande première en équipe de France.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.