PUBLICITÉ

Pékin et Belgrade ont annoncé la mise en œuvre de leur accord de libre-échange

AP
AP Tous droits réservés Darko Bandic/Copyright 2024 The AP. All rights reserved
Tous droits réservés Darko Bandic/Copyright 2024 The AP. All rights reserved
Par Somaya AqadAP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La Chine et la Serbie ont signé mercredi un accord pour construire un "avenir commun", faisant de ce pays des Balkans le premier en Europe à convenir d'un tel partenariat avec Pékin.

PUBLICITÉ

Après leur rencontre à Belgrade, le dirigeant chinois Xi Jinping et le président serbe Aleksandar Vučić ont annoncé qu'ils allaient "approfondir et élever le partenariat stratégique global entre la Chine et la Serbie" et "construire une nouvelle ère de communauté avec un avenir partagé entre la Chine et la Serbie".

Xi a lancé l'expression "communauté pour un avenir partagé" il y a plus de 10 ans. Bien qu'il ne s'agisse pas d'une initiative spécifique, les experts pensent qu'il a une signification sous-jacente en tant qu'autre terme pour désigner une alliance.

"Il y a huit ans, la Serbie est devenue le premier partenaire stratégique global de la Chine dans la région de l'Europe centrale et orientale. Aujourd'hui, la Serbie est le premier pays européen à construire une communauté de destin avec la Chine, reflétant pleinement le niveau stratégique, spécial et élevé des relations entre la Chine et la Serbie", a déclaré Xi Jinping lors d'une conférence de presse après la signature de l'accord.

Aleksandar Vučić a déclaré que les deux pays "passent des relations stratégiques, grâce auxquelles nous avions réussi à renforcer nos liens bilatéraux, à l'avenir commun de nos deux pays".

"_Il s'agit de la forme de coopération la plus élevée possible entre deux pays et je suis fier d'avoir pu signer cet accord aujourd'hui en tant que président de la Serbi_e", a-t-il ajouté.

Des signes de soutien à la Chine étaient visibles dans toute la capitale serbe. Un immense drapeau chinois a été placé sur un gratte-ciel le long d'une route menant à la ville depuis l'aéroport. Des drapeaux chinois et serbes plus petits étaient visibles dans le centre-ville et le long d'une autoroute.

 Xi Jinping est arrivé en Serbie à une date symbolique : le 25e anniversaire du bombardement de l'ambassade de Chine à Belgrade par des avions américains lors de la guerre aérienne de l'OTAN au Kosovo, au cours de laquelle trois citoyens chinois ont été tués.

Cet incident a contribué à forger des liens politiques étroits entre la Chine et la Serbie.

Les entreprises chinoises exploitent la plus grande mine de cuivre et une aciérie de Serbie, et construisent également des dizaines de routes et d'autoroutes à travers le pays, ainsi qu'une voie ferrée vers le voisin du nord, la Hongrie. 

La Serbie candidate à l'UE

On ne sait pas encore comment l'UE réagira au fait que la Serbie se rapproche encore plus de la Chine. La guerre de la Russie contre l'Ukraine a fait de l'intégration de six pays des Balkans occidentaux, dont la Serbie, dans l'Union européenne une priorité pour les 27 États membres.

La Chine a revendiqué sa neutralité dans le conflit ukrainien, mais a refusé de qualifier l'assaut russe d'invasion et a été accusée de renforcer la capacité militaire de la Russie. La Serbie a condamné l'invasion russe, mais a refusé de se joindre aux sanctions internationales contre Moscou.

M. Xi se rendra en Hongrie dans le courant de la journée de mercredi. Comme la Serbie, la Hongrie est considérée comme l'un des partenaires les plus amicaux de la Chine en Europe.

En 2014, la Hongrie et la Serbie ont conclu un accord avec Pékin afin de moderniser le chemin de fer entre leurs capitales, Budapest et Belgrade, dans le cadre d'un plan "Belt and Road"( Nouvelles routes de la soie) visant à relier le port du Pirée en Grèce, contrôlé par la Chine, au sud, point d'entrée des marchandises chinoises vers l'Europe centrale et orientale.

Le projet de plus de 2 milliards de dollars devrait être achevé en 2026, après de nombreux retards.

En 2022, peu après l'invasion russe de l'Ukraine, la Serbie a reçu une livraison semi-secrète d'un système antiaérien chinois sophistiqué transporté par des avions de transport Y-20 de l'armée de l'air chinoise.

La livraison d'armes au-dessus du territoire d'au moins deux États membres de l'OTAN, la Turquie et la Bulgarie, a été considérée par les experts comme une démonstration de la portée mondiale croissante de la Chine.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Xi Jinping appelle à une "trêve" mondiale pendant les Jeux olympiques de Paris

No Comment : Manifestation de Reporters sans frontières contre la venue de Xi Jinping

Des Tibétains dénoncent la visite de Xi Jinping en France