DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Trump appelle à plus de civilité... Vraiment ?

Vous lisez :

Trump appelle à plus de civilité... Vraiment ?

Trump appelle à plus de civilité... Vraiment ?
Taille du texte Aa Aa

Donald Trump a choisi d'adopter un ton plus modéré après depuis la série d'engins explosifs envoyés à plusieurs hauts responsables démocrates et partisans de la gauche américaine.

S'exprimant lors d'un rassemblement dans le Wisconsin, le président américain a condamné la violence politique et a appelé à plus de civilité. Des propos qualifiés d'hypocrites par la chaîne CNN.

Voici trois des principales citations de Donald Trump, qui sont en contradiction avec ses actions passées.

1. Trump appelle à plus de civilité

Donald Trump maintenant : "Dans le cadre de notre vaste effort national pour réduire les divisions et à rapprocher les citoyens, les médias ont également la responsabilité d'avoir un ton civil et de mettre un terme à l'hostilité sans fin et aux attaques négatives et souvent fausses."

Donald Trump avant : Le président américain a constamment critiqué certaines groupes de médias, notamment le New York Times et CNN. Il a envoyé des dizaines de tweets critiquant CNN, une chaîne qui fait partie des destinataires de ces colis piégés.

Rappelons-nous qu'il avait également publié un tweet le montrant en train de frapper un catcheur dont la tête était superposée du logo de CNN.

2. Trump condamne la violence politique

Donald Trump maintenant : "Aucune nation ne peut réussir si elle tolère la violence ou la menace de violence comme méthode d'intimidation politique ou de contrôle."

Donald Trump avant : Il y a tout juste une semaine, le chef d'Etat a fait l’éloge d’un membre du Congrès américain du Montana qui a brutalisé un journaliste en 2017.

Greg Gianforte a été condamné à des travaux d'intérêt général après avoir agressé le correspondant du journal britannique The Guardian, Ben Jacobs, la veille d’une élection spéciale destinée à pourvoir le seul siège du Congrès du Montana.

"Un gars qui sait faire un bon plaquage, c'est mon gars", a déclaré Donald Trump lors d'un rassemblement politique à Missoula la semaine dernière.

3. Trump veut que les opposants politiques soient mieux traités

Donald Trump maintenant : "Les personnes engagées dans l'arène politique doivent cesser de traiter les opposants politiques comme moralement déficients."

Donald Trump avant : Pendant la course à la présidence des États-Unis, Donald Trump qualifiait son adversaire de "Hillary la corrompue".

Il s'est aussi moqué de sa chute alors qu'elle montait dans une voiture après la cérémonie du 11 septembre, à l'approche des élections de 2016.

Il avait aussi réservé ce genre de commentaires :

"Mentalement et physiquement faible", au sujet du vice-président Joe Biden.

"Un sénateur qui ne fait rien qui et qui se montre seulement au moment des élections", pour Bob Casey.

"Le pire maire des États-Unis", sur le maire de New York, Bill de Blasio

"Un QI extraordinairement faible", au sujet de l'élu du Congrès Maxine Waters.