DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

MLS: désillusion pour le Galaxy et Ibrahimovic

Vous lisez :

MLS: désillusion pour le Galaxy et Ibrahimovic

MLS: désillusion pour le Galaxy et Ibrahimovic
Taille du texte Aa Aa

Les play-offs du Championnat nord-américain de football (MLS) se disputeront sans Zlatan Ibrahimovic: son équipe, le Los Angeles Galaxy, menait pourtant 2-0 face à Houston, avant de perdre pied en seconde période et de manquer sa qualification.

Tout un symbole: quand "Ibra" ne marque pas, le Galaxy sombre.

gi

Alors qu'il avait marqué 22 buts en 26 matches avant cette rencontre à gagner impérativement à domicile, l'attaquant suédois est resté muet et ne s'est offert qu'une seule occasion, à la 19e minute, sauvée avec autorité par le gardien de Houston.

Même si son buteur n'était pas dans un bon jour, le Galaxy avait rempli sa mission jusqu'à la pause: la franchise californienne menait 2 à 0 grâce à un doublé du Norvégien Ola Kamara (27e et 30e).

Mais au retour des vestiaires, Houston, déjà éliminé de la course aux play-offs et qui ne s'était imposé qu'une seule fois en déplacement cette saison, s'est rebellé et a pulvérisé le rêve du Galaxy en un peu plus de vingt minutes.

Romell Quioto a d'abord réduit le score à la 57e minute.

Les joueurs du Galaxy sont alors retombés dans leurs travers d'une bonne partie de la saison où ils ont fait preuve d'une grande fébrilité en défense.

- Penalty provoqué par Alessandrini -

L'ancien Marseillais Romain Alessandrini provoquait un penalty pour une faute grossière sur AJ DeLaGarza et Mauro Manotas égalisait (73e).

Six minutes plus tard, l'attaquant colombien propulsait son équipe en tête en surgissant au milieu de trois défenseurs du Galaxy.

"Le sentiment qui domine, c'est le vide, on savait que le match n'était pas gagné à la pause, mais on n'a plus réussi à contrôler le ballon aussi bien qu'en première période", a regretté Dominic Kinnear, qui a succédé à Sigi Schmid, en septembre.

"C'est dur, car un club comme le Galaxy doit participer aux play-offs et c'est la deuxième année de suite qu'on n'y participe pas", a constaté Alessandrini.

D'habitude très disert, Ibrahimovic, 37 ans, a quitté le stade sans un mot.

Il est sous contrat avec le Galaxy jusqu'en 2019, mais il avait fait part au cours de la saison de ses frustrations sur le niveau de son équipe et s'était bien gardé de dire qu'il poursuivrait sa carrière en MLS au delà de la saison en cours.

Le dernier billet pour les play-offs à l'Ouest est revenu au Real Salt Lake qui ne jouait pas dimanche.

- Les Red Bulls au sommet -

A l'Est, c'est Columbus qui, en s'imposant 3 à 2 face à Minnesota, a décroché sa qualification, tandis que Montréal, son dernier rival, s'inclinait à New England (1-0).

Les New York Red Bulls, en quête de leur premier titre, ont fini grâce à leur victoire face à Orlando (1-0) avec le meilleur bilan de la saison régulière, ce qui leur permettra de disputer tous leurs matches à domicile.

Les Red Bulls, comme leur dauphin à l'Est Atlanta, Kansas City et Seattle à l'Ouest, sont dispensés du 1er tour des play-offs qui débutent mercredi.

D.C. United qui était lanterne rouge en juillet, a terminé à la 4e place de la conférence Est après son nul (0-0) à Chicago. Wayne Rooney et ses coéquipiers affronteront Columbus au 1er tour.

Pour sa première saison en MLS, le Los Angeles FC a terminé à la 3e place de la conférence Ouest malgré sa défaite à Kansas City (2-1) et affrontera le Real Salt Lake.

Déjà éliminé depuis plusieurs semaines de la course aux play-offs, le champion sortant Toronto a fini la saison sur une large victoire devant Atlanta (4-1).

Enfin, le prodige canadien Alphonso Davies a marqué un doublé pour son dernier match avec Vancouver face à Portland (2-1), avant de rejoindre le Bayern Munich.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.