DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

[Infographie] Le prix des concessions funéraires en France

Vous lisez :

[Infographie] Le prix des concessions funéraires en France

Le cimetière de Montmartre à Paris
Taille du texte Aa Aa

Pour leurs obsèques, les Français se prononceraient à une large majorité (soit 63%) pour la crémation, selon une étude de l'institut de sondage Ipsos datant d'octobre 2018. Un constat qui peut être en perspective avec le fait que les morts sont de plus en plus à l'étroit dans les cimetières en France. Dans la capitale française, la saturation n'est pas loin. Face à cela, le prix des concessions dans les cimetières parisiens se sont envolés : plus de 15 000 euros pour une concession perpétuelle de deux mètres carrés.

A l'aune de la situation parisienne, nous avons passé au crible les tarifs des concessions dans les autres grandes agglomérations françaises.

Consultez le résultat de notre étude dans l'infographie ci-dessous :

La "palme" de la concession de deux mètres carrés la plus prohibitive de notre étude revient au cimetière du Château à Nice où des emplacements bien précis réclament 34 115 €. A l'inverse, à Toulouse, la même prestation sera proposée moyennent 1 200 €.

Dans toutes les grandes agglomérations françaises, les prix sont à la hausse depuis une décennie. Des tarifs plus abordables sont pratiqués dans les villes périphériques de ces grands centres urbains.

Il existe trois type de concession : individuelle, familiale et collective (concernant des personnes, qu’elles soient de la famille ou non. désignées dans l’acte de concession). Certaines villes ne proposent pas de concessions perpétuelles comme Nantes ou Strasbourg. Mais ces baux peuvent être renouvelés.

Lorsque la concession arrive à échéance, la famille, ou les personnes mandatées, peuvent donc la renouveler ou de demander sa reprise par la mairie concernée (qui peut également récupérer les concessions laissées à l’abandon par les familles).

L'exhumation des restes des défunts peut être effectuée lorsque famille et mairie se sont accordées. Les dépouilles sont ensuite placées dans l'ossuaire du cimetière ou font l’objet d’une crémation.

Il est également possible de se faire inhumer sur un terrain privé en France. Mais cette démarche est spécialement encadrée et soumise à autorisation. La propriété, où le corps va être inhumé, doit être suffisamment à l'écart des autres habitations (la distance minimale est de 35 mètres) et surtout hors zone urbaine. Le préfet du département doit également donné son aval, ainsi qu'un hydrogéologue agréé, afin d'analyser tous risques de contamination de l'eau, en vertu de l'article R. 2213-32 du code général des collectivités territoriales.

Dans l'Hexagone, le coût moyen des obsèques a été évalué entre 3 500 et 4 000 euros, hors concession, marbrerie et fleurs.