DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Tennis: le patron de la WTA espère que le Masters bis restera à Zhuhai

Vous lisez :

Tennis: le patron de la WTA espère que le Masters bis restera à Zhuhai

Tennis: le patron de la WTA espère que le Masters bis restera à Zhuhai
Taille du texte Aa Aa

Le chef de la WTA, Steve Simon, a déclaré dimanche qu'il souhaitait que le Masters bis reste à Zhuhai "pendant encore de nombreuses années", alors qu'un changement de calendrier devrait intervenir à partir de 2019.

L'organisation de cette compétition, qui regroupe les huit meilleures joueuses classées derrière les participantes du Masters de Singapour, avait été confiée à Zhuhai pour une durée de 5 ans, qui doit prendre fin en 2019. Cette même année, le Masters qui se tenait jusqu'ici une semaine avant le Masters bis, devrait changer de dates pour se tenir une semaine après ce dernier, et se déroulera désormais dans la ville chinoise de Shenzhen.

gi

Même s'il estime qu'inverser les deux compétitions est une "bonne chose", car "la finale du Masters se doit d'être le dernier évènement de l'année", M. Simon espère que cela ne découragera pas Zhuhai de continuer à organiser le Masters bis.

"Les discussions ont déjà commencé et c'est notre souhait de le garder ici", a déclaré dimanche le président de la WTA.

"Je pense que les autorités locales et tous les partenaires impliqués voient également ça d'un œil positif. Nous sommes optimistes et aimerions voir cet évènement se poursuivre pendant les années à venir", a-t-il ajouté.

L'Australienne Ashleigh Barty, 19e joueuse mondiale, a remporté dimanche le Master bis, en battant la Chinoise Wang Qiang, 22e mondiale, 6-3, 6-4.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.