DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Athlétisme: Coe espère la présence "d'un fort contingent" aux Mondiaux-2019 malgré les craintes de boycott

Vous lisez :

Athlétisme: Coe espère la présence "d'un fort contingent" aux Mondiaux-2019 malgré les craintes de boycott

Athlétisme: Coe espère la présence "d'un fort contingent" aux Mondiaux-2019 malgré les craintes de boycott
Taille du texte Aa Aa

Sebastian Coe s'attend "à ce qu'un contingent au complet de fédérations soit présent" aux Mondiaux-2019 d'athlétisme de Doha, a déclaré le président de l'IAAF, dimanche à Doha à l'occasion de l'ouverture officielle de la billetterie, alors que la menace d'un boycott de certaines délégations plane sur la compétition.

"Il est très important que le sport international réaffirme constamment sa primauté sur le politique", a martelé le président de la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF).

gi

"Je m'attends à ce qu'un contingent au complet de fédérations soit présent ici", a encore dit l'ancien double champion olympique du 1500 m, à moins d'un an de ces Mondiaux, les premiers à être organisés dans une ville du Moyen-Orient, du 27 septembre au 6 octobre 2019.

Depuis près d'un an et demi, les pays voisins du Qatar, l'Arabie saoudite en tête et ses alliés parmi lesquels plusieurs nations importantes de l'athlétisme comme Bahreïn ou l'Egypte, ont rompu leurs liens avec Doha. Ils l'accusent de "financer le terrorisme" et lui reprochent de se rapprocher de l'Iran chiite, grand rival du royaume saoudien, chef de file des monarchies du Golfe. Des accusations que Doha dément.

Ces vives tensions diplomatiques laissent craindre un boycott de l'évènement par ces pays voisins.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.