DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

NBA: Golden State rebondit, Toronto enchaîne

Vous lisez :

NBA: Golden State rebondit, Toronto enchaîne

NBA: Golden State rebondit, Toronto enchaîne
Taille du texte Aa Aa

Deux jours après sa déroute à domicile face à Milwaukee, Golden State a passé ses nerfs sur Brooklyn (116-100) samedi, mais reste dans l'ombre de Toronto qui domine la NBA après sa sixième victoire consécutive face aux New York Knicks (128-112).

Les Warriors, privés de Stephen Curry, blessé jeudi aux adducteurs, et de Draymond Green, touché à un orteil, ont repris leurs bonnes habitudes malgré une certaine indolence en début de match.

gi

Surclassés (134-111) par Milwaukee et méconnaissables jeudi, les double champions NBA en titre et grands favoris à leur propre succession, ont pris le large en 2e période et n'ont plus été inquiétés par les Nets.

Kevin Durant a inscrit 28 points, soit un de plus que Quinn Cook (27 pts), titularisé au poste de meneur en l'absence de Curry.

"Il m'a impressionné, il n'avait pas joué beaucoup lors des sept-huit premiers matches de la saison et il a disputé ce match avec beaucoup de confiance, c'est un grand professionnel", a apprécié Steve Kerr, l'entraîneur de Golden State, leader de la conférence Ouest (11 v-2 d).

Milwaukee de son côté n'a pas confirmé sa victoire tonitruante de jeudi. Les Bucks se sont inclinés sur le parquet des Los Angeles Clippers 128 à 126 après prolongation.

Giannis Antetokounmpo a pourtant marqué 27 points, capté 18 rebonds et réussi 5 interceptions, mais cela n'a pas suffi à faire douter les Clippers.

- Banco grâce au banc de Toronto -

C'est le banc de la franchise californienne qui a fait la différence avec les 26 points de Montrezl Harrell et les 12 points, dont le panier de la victoire à la dernière seconde de la prolongation, de Lou Williams.

Malgré cette défaite, Milwaukee reste 2e de la conférence Est (9 v-3 d), mais accuse déjà 2,5 victoires de retard sur le leader Toronto.

Les Raptors ont dominé les New York Knicks (128-112) pour signer leur sixième victoire consécutive, la 12e en 13 matches.

Kawhi Leonard (12 pts) et Kyle Lowry (10 pts) n'étaient pourtant pas dans un bon jour, à la différence de l'ailier fort camerounais Pascal Siakam qui a inscrit 23 points, nouveau record personnel.

"On a tous confiance en nous, car on travaille dur et on veut gagner", a-t-il expliqué.

Autre atout de Toronto, son banc qui a apporté 62 points: "C'est grâce à leurs remplaçants qu'ils sont si bons, peu importe qui entre, il marque", a noté Tim Hardaway junior qui a encore fini meilleur marqueur de la rencontre avec 27 points.

Les quatre autres titulaires des Knicks, dont le meneur français Frank Ntilikina (5 pts, 2 sur 8 au tir) ont été limités à 26 points.

Les Knicks ont concédé leur neuvième défaite de la saison pour quatre victoires et restent coincés à la 12e place de la conférence Est.

- Terminus pour "Melo"? -

Philadelphie a fait les gros titres samedi avant même le coup d'envoi de son match contre Memphis. Les Sixers ont en effet décroché le gros lot en recrutant le très convoité Jimmy Butler, en provenance de Minnesota.

Ses futurs coéquipiers n'ont pas montré leur meilleur visage et se sont inclinés 112 à 106 après prolongation, alors que Joel Embiid, auteur de 42 points la veille, a été limité à 14 points (4 sur 15 au tir).

Privé depuis trois matches de Russell Westbrook, Oklahoma City qui restait sur sept victoires consécutives, a été stoppé par Dallas (111-96).

Paul George et Steven Adams ont marqué chacun 20 points, mais ils n'ont pas réussi à contenir le prodige slovène Luka Donkic, 22 points, 8 passes et 6 rebonds malgré un mauvais coup reçu sur un genou.

Enfin, Houston ne va décidément pas bien: les Rockets ont concédé leur septième défaite de la saison, en onze matches, sur le parquet des San Antonio Spurs (96-89).

James Harden, MVP (meilleur joueur) en titre, a marqué 25 points, mais son équipe, 12e, a perdu sa fluidité de la saison 2017-18.

Carmelo Anthony était forfait, car officiellement malade, mais il se murmure que "Melo", dont le style de jeu ralentit les Rockets, pourrait être libéré après moins d'un mois de compétition.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.