DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Incendies en Californie : l'avis d'un expert

Incendies en Californie : l'avis d'un expert
Taille du texte Aa Aa

euronews : Pensez-vous que nous devons nous préparer à des feux de forêt plus importants et plus destructeurs ? Et à quoi cela ressemblerait ?

Proefesseur Doerr, professeur de géographie, université de Swansea, aux Pays de Galles, expert sur les incendies : Les changements climatiques jouent sûrement un rôle, et en Californie il y a plus d'incendies qu'avant. Il en va de même au Canada et de manière générale, nous avons aujourd'hui des conditions plus sèches propices aux incendies. Donc, oui, les changements climatiques vont augmenter non seulement la dangerosité des incendies mais aussi le risque de causer des morts. Ce qui a changé c'est que les températures moyennes ont augmenté.

Les précipitations ont chuté, seulement dans quelques endroits, et il y a aussi moins de neige en hiver, les sols sont donc plus secs lorsque la neige fond et donc on a des conditions propices aux incendies pendant plus longtemps. Combiné cela avec avec la sécheresse extrême que l'on a connue cet été et des vents très violents... et toute source d'inflammation peut embraser la végétation environnante et provoquer ces feux. "

Sécheresse, vents...

euronews : On a vu des incendies énormes cette année en Grèce, au Portugal et dans d'autres pays d'Europe. Que devrions-nous regarder pour tenter de lutter de manière globale contre ce type d'incendie ?"

Professeur Doerr : Ce que nous devrions vraiment regarder c'est notre manière d'interagir avec le feu parce que nous construisons toujours plus dans des zones hautement inflammables. Des arbres délimitent les rues, les arbres entourent les maisons. Et, bien sûr, ces pins sont très inflammables dans des conditions extrêmes comme on l'a vu cet automne. Et c'est ce qui s'est passé en Grèce cet été. Une centaines de personnes sont mortes dans un tout petit espace, dans la petite ville de Mati, qui était très arborée. Donc ce que nous devrions vraiment faire c'est enlever la végétation autour des immeubles et garder la forêt loin des villes. Cela sauvera vraiment beaucoup de vies à l'avenir".