PUBLICITÉ

Le procès des pro-démocratie commence à Pékin

Le procès des pro-démocratie commence à Pékin
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Une épreuve de force commence à Hong Kong. Une épreuve qui oppose supporters de la démocratie au pouvoir central chinois. les trois fondateurs du mouvement pro-démocratie ont plaidé non coupables à l'ouverture de leur procès pour troubles à l'ordre public lors de la "révolte des parapluies".

PUBLICITÉ

Une épreuve de force commence à Hong Kong. Une épreuve qui oppose supporters de la démocratie au pouvoir central chinois. les trois fondateurs du mouvement pro-démocratie ont plaidé non coupables ce lundi à l'ouverture de leur procès pour troubles à l'ordre public lors de la "révolte des parapluies" de 2014.

Des centaines de militants sont venus les soutenir, réclamant à nouveau des élections libres pour Hong Kong.

"Ils sont accusés, explique le docteur Chan Kin Man, membre fondateur du mouvement Occupy Central, de trouble à l'ordre public et de nuisance, ce qui est inédit et plus grave en droit commun que rassemblement interdit. Nous n'avons aucune expérience de ces charges, on ne sait pas ce qui va se passer".

Occupy Central est né en 2013 du désir de démocratie de deux professeurs et d'un pasteur. Leur idée alors, occuper le centre financier de Hong Kong jusqu'à obtention de la promesse par Pékin d'élections libres.

Des dizaines de milliers d'étudiants les avaient alors rejoints, jusqu'à un face à face violent avec la police fin 2014.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'or a battu son record historique à plus de 2 100 dollars l'once

Hong Kong : le plus grand procès de militants pro-démocratie dans la dernière ligne droite

Un voyage à Hong Kong : découvrez les hauts lieux culturels et financiers de la ville