DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Carlos Ghosn limogé de Nissan

Vous lisez :

Carlos Ghosn limogé de Nissan

Carlos Ghosn limogé de Nissan
Taille du texte Aa Aa

C'est dans le centre de détention de Katshushika, au nord de Tokyo, que Carlos Ghosn a appris qu'il était limogé.

Le conseil d'administration de Nissan a décidé ce jeudi de l'écarter de son poste de président du géant de l'automobile japonais.

Dans son communiqué, Nissan motive sa décision en expliquant que Carlos Ghosn aurait minimisé ses revenus et détourné des notes de frais.

Officiellement, Nissan assure que l'alliance avec Renault reste pérenne.

Plusieurs quotidiens japonais écrivent néanmoins que Nissan souhaite en réalité restructurer son alliance avec Renault et que les dirigeants du constructeur nippons craignaient que Carlos Ghosn ne force une fusion Nissan-Renault.

Bill Blain est est un expert pour la société de courtage Shard Capital : "Ils (Nissan) se considèrent maintenant comme le moteur du partenariat, et ils n'aiment pas l'idée d'être poussés vers une sorte d'alliance associée au corporatisme d’État français. Cela ne leur convient pas."

L'un des objectifs des dirigeants japonais serait d'augmenter la part de Nissan dans le capital de Renault.

De son côté, Mitshubishi, qui a rejoint l'alliance en 2016, réunit lundi prochain son conseil d'administration pour discuter de l'avenir de Carlos Ghosn.

Pour les experts, la gageure est maintenant de trouver à Carlos Ghosn un remplaçant.

Justin Urquhart Stewart, Seven Investment Mangement : "Cela a été un grand succès pour Renault Nissan et Mitsubishi. Mais sans Ghosn, les chances d'avoir quelqu'un qui réussisse à maintenir le tout ensemble sont très faibles."

Le centre de détention de Tokyo où se trouve Carlos Ghosn est réputé pour sa sévérité.

L'homme d'affaires a reçu la visite de l'ambassadeur de France et du consul du Brésil qui l'ont trouvé "en bonne forme".