DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Lake Louise: Schmidhofer enfin récompensée

Vous lisez :

Lake Louise: Schmidhofer enfin récompensée

Lake Louise: Schmidhofer enfin récompensée
Taille du texte Aa Aa

La 129e tentative aura été la bonne: à 29 ans, Nicole Schmidhofer, ancienne prodige du ski autrichien, a enfin touché au but, en décrochant vendredi à Lake Louise (Canada) sa première victoire en Coupe du monde.

Très en vue lors des trois entraînements officiels depuis son arrivée dans la station de sports d'hiver des Rocheuses canadiennes, Schmidhofer s'est bien accommodée de son statut de favorite.

gi

Malgré une visibilité réduite, elle a devancé avec un chrono d'1 min 48 sec 13/100e deux invitées-surprise, la Suissesse Michelle Gisin, 2e à 15/100e, et l'Allemande Kira Weidle, 3e à 50/100e.

"Ce n'était pas facile, car j'avais la pression de mes résultats des entraînements et la visibilité était changeante", a-t-elle noté.

"Quand j'étais sur le télésiège pour me rendre au départ, mon pouls était déjà très haut, comme si j'étais déjà en train de skier, mais j'ai réussi à me détendre et c'est ce qui a fait la différence", a avancé Schmidhofer qui a dédié sa victoire à sa grand-mère hospitalisée en Autriche.

L'Autrichienne n'est pas une inconnue: elle a fait sensation lors des Mondiaux-2017 de St Moritz (Suisse) en dominant le super-G, son premier titre majeur.

Dix ans auparavant, elle faisait figure de future grande du ski mondial après avoir écrasé les Championnats du monde 2007 juniors avec quatre médailles, dont deux titres en super-G et géant.

- Stuhec 6e -

Mais il lui a fallu du temps pour se faire une place en équipe d'Autriche, tandis que sa carrière a été interrompue par des blessures à un genou en 2011 et 2012.

Elle a profité, tout comme Gisin, championne olympique en titre de combiné, et Weidle, pour son premier podium en Coupe du monde, des absences de la reine de la vitesse, l'Américaine Lindsey Vonn, et de l'Italienne Sofia Goggia, blessées.

Mais le danger pour la seconde descente samedi et le super-G dimanche pourrait venir d'une revenante.

Pour son retour en compétition après une saison 2017-18 blanche à la suite d'une grave blessure à un genou, la Slovène Ilka Stuhec, championne du monde en titre de descente, s'est classée 6e, à 94/100e.

La N.1 mondiale sortante, l'Américaine Michaela Shiffrin, qui s'aventure encore rarement en descente, a terminé à la 9e place (à 1 sec 23/100e du meilleur chrono), ce qui lui a permis de consolider sa première place au classement général de la Coupe du monde.

Shiffrin, reine incontestée du slalom, compte déjà 143 points d'avance sur sa première poursuivante, la Slovaque Petra Vlhova.

Deux Françaises sont entrées dans le top 30 et ont marqué des points au classement général de la Coupe du monde, Romane Miradoli (16e, à 2 sec 07/100e de Schmidhofer) et Tiffany Gauthier (18e, à 2 sec 10/100e).

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.