DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Retour aux études en L1 pour le PSG et Lyon, après leur maîtrise d'anglais

Vous lisez :

Retour aux études en L1 pour le PSG et Lyon, après leur maîtrise d'anglais

Taille du texte Aa Aa

Après leurs exploits contre Liverpool et Manchester City en Ligue des champions, le PSG et Lyon retrouvent la Ligue 1: si les Parisiens peuvent faire tourner, toute décompression est interdite pour l'OL.

. Le PSG peut souffler

gi

Après le choc contre les "Reds" (vaincus 2-1), l'équipe de Thomas Tuchel se rend sur le terrain d'un Bordeaux beaucoup moins menaçant. De quoi ménager certains de ses cadres en vue d'un match à Belgrade le 11 décembre où il faudra assurer la qualification pour les 8es de finale de la Ligue des champions.

On pense notamment à Kylian Mbappé, qui souffre toujours d'une blessure à l'épaule droite survenue avec les Bleus. "Je voulais à tout prix jouer ce match contre Liverpool. Maintenant qu'il est passé, on va parler avec le staff médical, a-t-il expliqué sur RMC Sport mercredi soir. On va faire un point sur le calendrier parce qu'il y a quelque chose qu'on ne peut pas nier, il va falloir se soigner pour ne pas que ça s'aggrave". Une bonne nouvelle pour les défenseurs bordelais ?

. Du coriace pour l'OL

Si le PSG a déjà pratiquement tué le championnat (15 points d'avance sur Lyon, 2e), l'équation est différente pour l'OL dans la course au podium: l'équipe de Bruno Genesio ne compte qu'un point d'avance sur Montpellier et Lille, son adversaire du week-end.

Mais ce n'est pas plus mal aux yeux du coach rhodanien: "c'est toujours mieux de jouer ce genre d'adversaire comme Lille, après la Ligue des Champions".

Le technicien ne devrait pas bouleverser son onze de départ par rapport à celui aligné contre Manchester City mardi (2-2). Pour miser notamment sur la bonne forme de Maxwel Cornet, longtemps relégué dans un rôle de remplaçant, héros du match contre les Citizens avec un doublé à la clé et une grosse performance d'ensemble pour sa seconde titularisation de la saison.

. OM, se faire pardonner; Monaco, persévérer

Pour d'autres "européens", les enjeux sont différents. Marseille était déjà éliminé de la Ligue Europa, mais ce n'était pas une raison pour sombrer (4-0) à Francfort. La bande à Florian Thauvin devra montrer un autre visage dimanche avec la réception de Reims.

Pour Monaco, qui ne sera même pas repêché en Ligue Europa, la défaite contre l'Atlético Madrid (2-0) n'est pas si infamante et a surtout montré que les jeunes testés par Thierry Henry ont du potentiel. L'ancien crack des "Gunners" aimerait bien un second succès pour tenter de décoller de l'avant-dernière place. Mais c'est Montpellier, 3e, qui se rend à Louis-II.

Le dernier, Guingamp, n'est qu'à trois points de l'équipe du Rocher.

Programme:

. Vendredi 30 novembre

(20h45) Saint-Etienne - Nantes 3-0

. Samedi 1er décembre

(17h00) Lille - Lyon

(20h00) Angers - Caen

Nîmes - Amiens

Monaco - Montpellier

Guingamp - Nice

. Dimanche 2 décembre

(15h00) Toulouse - Dijon

(17h00) Marseille - Reims

Rennes - Strasbourg

(21h00) Bordeaux - Paris SG

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.