DERNIERE MINUTE

no comment

Pollution atmosphérique : Sarajevo peine à respirer

Comme chaque année à la même époque, Sarajevo disparaît sous un nuage blanc irrespirable. En cause notamment : le charbon utilisé pour chauffer les quelque 100 mille foyers que compte la capitale de la Bosnie-Herzégovine, sans parler des gaz d'échappement des 150 mille véhicules - dont l'ancienneté moyenne est estimée à 18 ans - circulant chaque jour dans la ville. Un mal insidieux qui, l'hiver venu, fait également suffoquer une bonne partie des Balkans.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.