DERNIERE MINUTE

Barcelone: Dembélé, du cossard au crack en sept minutes

Barcelone: Dembélé, du cossard au crack en sept minutes
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

En retard à l’entraînement, supersonique en match. Ousmane Dembélé a su, encore une fois, se faire pardonner aux yeux des socios du Barça grâce à un exploit individuel dès la septième minute, en Ligue des champions (1-1) contre Tottenham.

“Béni soit le rebelle!”, “Dembeolé”: le jeune champion du monde fait la une de la presse sportive catalane, élogieuse envers celui qu’elle avait taclé pour ses écarts de conduite à répétition. Le dernier en date? Une panne de réveil. Un retard de deux heures à l’entraînement, dimanche dernier.

Déjà qualifié en huitièmes de finale et sûr de finir premier du groupe B, le Barça n’avait rien à jouer mardi. Ou presque: le but de ‘Dembouz’ permet aux Catalans d’enchaîner un 29e match sans défaite au Camp Nou en C1 et d‘égaler le record d’invincibilité à domicile établi par le Bayern Munich entre mars 1998 et avril 2002.

“Il a marqué un grand but et nous sommes contents de lui”, a apprécié le technicien blaugrana Ernesto Valverde, ajoutant qu’il avait marqué un “but fantastique, seulement à la portée des grands joueurs de son talent”.

Un but ? Une fulgurance ! Sur une phase de repli des Spurs, Dembélé récupère le ballon dans le rond central, sprinte 50 mètres, laisse sur place un défenseur, met un autre dans le vent par un crochet dévastateur et trompe son compatriote Hugo Lloris du pied gauche. Le tout en 8 secondes…

- Retards en série /p>

“Dembelé est bien arrivé à l’heure” titre le quotidien sportif national Marca, pour rappeler son arrivée tardive dimanche au centre d’entraînement, où il a finalement dû s’entraîner seul et à cause de laquelle il risque une sanction administrative.

Cet incident a rallumé les flammes de l’incendie Dembélé. Blâmé à plusieurs reprises pour ses frasques, le jeune Normand (21 ans) n’avait pas été convoqué pour le match de championnat contre le Betis Séville le 11 novembre après avoir manqué un entraînement. Des manquements ou retards qui existaient déjà la saison passée, a récemment révélé Gerard Piqué.

Si bien qu’en l’absence de réel enjeu sportif, l’indiscipline du Français était au centre de l’attention avant le match contre Tottenham. Mais Valverde a tenu à remettre les choses au clair: “les questions internes, nous les résoudrons en interne”.

Le Barça avait réglé le dernier écart de Dembélé avec une amende de plus de 100.000 euros, selon la presse espagnole, en plus de sa non-convocation pour le Betis. Cette fois, Valverde a décidé de ne pas le sanctionner sportivement, en le titularisant mardi.

Stratégie payante selon le directeur du quotidien catalan Sport: “si tout ce jeu d’amendes et de grâce donne des résultats, le Barça pourrait se trouver devant une de ces perles rares que le football produit si rarement”.

“A mort avec lui” –

Arrivé du Borussia Dortmund pendant l‘été 2017 pour 147 millions d’euros, Dembélé a toujours été sous les projecteurs d’un Camp Nou exigeant, qui attend des merveilles de celui arrivé pour remplacer la star Neymar, parti à Paris.

Avec neuf buts en vingt matches officiels, le Français est le troisième meilleur buteur du Barça derrière Messi et Luis Suarez. Des buts parfois cruciaux, comme lorsqu’il entre en jeu à la 80e minute contre l’Atlético Madrid et égalise à 1-1, permettant au Barça de rester premier de Liga.

“Il a demandé pardon au vestiaire. Nous acceptons ses excuses. Il sait qu’il a mal agi. C’est un bon gars, nous sommes à mort avec lui”, a assuré après le match le jeune milieu Carles Alena.

Mardi, le meilleur Dembélé était de sortie. Problème réglé? “Je ne sais pas”, disait Valverde. “Il y a entraînement demain”.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.
Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.