Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.

DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Yémen : un cessez-le-feu à Hodeïda

Yémen : un cessez-le-feu à Hodeïda
Taille du texte Aa Aa

C'est une percée qui ravive les espoirs de paix au Yémen. Les représentants des belligérants, qui s'étaient retrouvés en Suède sous les auspices des Nations Unies, se sont engagés à faire taire les armes dans le port d'Hodeida, ville stratégique par laquelle arrive l'essentiel de l'aide humanitaire. Le gouvernement yéménite et les rebelles houthis acceptent aussi de se revoir le mois prochain. Un pas de géant pour le secrétaire général des Nations Unies.

" C'est un pas très important pour le processus de paix, s'est félicité Antonio Guterres. Vous avez convenu d'engager des discussions sur un cadre de négociation lors de la prochaine rencontre. C'est un élément déterminant pour un règlement futur afin de mettre un terme au conflit. Grâce à votre engagement constructif ici en Suède, nous avons une meilleure compréhension des positions des deux parties. Et vous avez accepté de vous rencontrer à nouveau pour approfondir les discussions à la fin janvier, lors du prochain round de négociations. "

Après quatre ans d'une guerre ayant fait 10 000 morts, le Yémen subit actuellement la pire crise humanitaire au monde et la famine sévit dans certaines régions. Au total, elle menacerait jusqu'à 20 millions de personnes. D'où la nécessité impérieuse d'ouvrir des couloirs humanitaires. Il en est question dans la ville de Taëz. Le conflit s'est généralisé en mars 2015, avec l'intervention d'une coalition arabe, dirigée par l'Arabie saoudite, en soutien aux forces gouvernementales.