DERNIERE MINUTE

Jordanie : "L'éducation des enfants réfugiés handicapés bénéficie à l'économie"

Jordanie : "L'éducation des enfants réfugiés handicapés bénéficie à l'économie"
Taille du texte Aa Aa

En marge d'un numéro de notre magazine Aid Zone sur l'intégration des enfants réfugiés notamment handicapés dans le système éducatif jordanien, nous interrogeons une représentante de l'organisation Mercy Corps qui souligne l'intérêt de la scolarisation des enfants réfugiés en situation de handicap pour le pays et son économie en général.

En Jordanie, on estime que 79% des enfants porteurs de handicap ne sont pas scolarisés. Quant à la population de réfugiés, il est difficile d'établir une estimation précise. D'après certaines sources, il y aurait jusqu'à 15.000 enfants réfugiés handicapés en Jordanie et seuls 3% d'entre eux iraient à l'école.

Selon Maisa Asmar, directrice adjointe du programme Education inclusive au sein de l'organisation internationale Mercy Corps, offrir une éducation de qualité aux enfants en situation de handicap est une démarche bénéfique pour l'ensemble du pays.

"Sentiment de justice sociale"

"L'éducation inclusive est extrêmement importante parce qu'elle donne un sentiment de justice sociale aux familles de personnes porteuses de handicap : elles sentent qu'elles peuvent avoir accès à un droit fondamental comme n'importe quelle famille qui n'a pas d'enfant handicapé et cela renforce aussi la stabilité sociale," explique-t-elle.

"On a prouvé dans d'autres pays que le manque d'éducation inclusive - le manque d'éducation pour une personne handicapée - les prive du droit à accéder au marché du travail par exemple et à contribuer de manière générale au PIB du pays," fait remarquer la représentante d'ONG.

"Quand on ne met pas cette éducation en place, cela affecte l'économie générale quel que soit le pays où l' on se trouve et en l'occurrence, cela peut affecter l'économie de la Jordanie : donc le programme d'éducation inclusive est très important et très bénéfique non seulement pour les enfants et leurs familles, mais aussi pour le pays tout entier," souligne Maisa Asmar.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.