DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Indonésie : le lourd bilan du tsunami

Indonésie : le lourd bilan du tsunami
Taille du texte Aa Aa

En Indonésie des dizaines de milliers d'habitants ont été surpris samedi soir par un tsunami dévastateur.

L'éruption volcanique de l'Anak Krakatoa est à l'origine de cette catastrophe qui a ravagé le détroit de la Sonde séparant les deux des plus grandes îles indonésiennes, Java à l'est et Sumatra à l'ouest.

Quant au bilan : il n'en finit plus de s'alourdir. Au moins 200 personnes ont péri, les blessés se comptent par centaines.

"Les autorités sont déjà sur le terrain", a expliqué Joko Widodo, le président indonésien. "J'ai déjà téléphoné ce matin pour demander combien il y avait de victimes mais ce nombre va sûrement augmenter."

Sur le littoral l'heure est à la désolation : des centaines de corps ont déjà été retrouvés parmi les débris. Les services de secours et les hôpitaux ont été pris d'assaut et la liste des des blessés n'est toujours que provisoire.

Sans parler des disparus : des dizaines de personnes manquent toujours à l'appel et les autorités craignent une véritable hécatombe.

Les côtes indonésiennes ont été submergées en quelques minutes et des milliers d'habitations ont été détruites.

Sur une plage de Carita, sur l'île de Java, la montée brutale des eaux a interrompu un concert provoquant u n véritable chaos. De nombreux musiciens ont été tués et l'on décompte de nombreuses victimes dans le public.

Cette catastrophe aurait-elle pu être évitée ? Seule certitude : les autorités n'ont pas alerté à temps la population des risques de tsunami même s'il reste difficile de prévoir des submersions consécutives à une éruption volcanique.

Le porte-parole de l'agence nationale de gestion des catastrophes a d'ailleurs présenté ses excuses à la population.

L'Indonésie, archipel de 17.000 îles et îlots qui s'est formé par la convergence de trois grandes plaques tectoniques (indo-pacifique, australienne, eurasienne), se trouve sur la ceinture de feu du Pacifique, zone de forte activité sismique et d'éruptions volcaniques.

Fin septembre, un tsunami provoqué par un tremblement de terre de magnitude 7,5 a dévasté la ville de Palu et ses environs, dans les Célèbes, faisant des milliers de morts.

En 2004, un tsunami consécutif à un séisme de 9,3 au large de Sumatra avait tué 220.000 personnes sur les côtes de l'océan Indien, dont 168.000 en Indonésie.

Avec Agences