DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Inde : le temple de la colère

Inde : le temple de la colère
@ Copyright :
REUTERS/Stringer
Taille du texte Aa Aa

Des affrontements en plein cœur de l’État indien du Kerala. Des forces de l'ordre obligées d'intervenir à coup de gaz lacrymogène et de canons à eau. Au centre de la colère de ces hommes : deux femmes qui sont allées prier dans un des sanctuaires indiens les plus sacrés de l'hindouisme, le temple d'Ayyappa à Sabarimala. Un lieu jusqu'ici interdit aux femmes âgées entre 10 et 50 ans. Mais depuis septembre, égalité des sexes oblige, la Cour Suprême les a autorisées à s'y rendre, provoquant la fureur des hindous traditionalistes.

Ce temple est depuis des semaines au centre d'affrontements entre les hindous traditionalistes, favorables au maintien de l'interdiction de l'entrée des femmes, et les partisans de la décision de la Cour suprême, notamment des associations de défense des droits des femmes.

"Nous ne voulons pas revenir en arrière, nous voulons aller de l'avant et nous voulons l'égalité des sexes et la justice entre les sexes" affirme une activiste.

Les deux femmes pénétrer à l'aube dans le temple. Elles sont désormais sous protection policière. En Inde, la plupart des temples sont interdits aux femmes ayant leur règle, car considérées comme impures.

Mardi, des millions d'entre elles ont formé une chaîne humaine de plus de 600 kilomètres de long en faveur de l'égalité des sexes.

Une démonstration de force qui n'aura pas joué en leur faveur. La Cour suprême a accepté de réexaminer sa décision d'autoriser les femmes à entrer dans ce temple.

avec AFP et AP