DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Zagreb: Hirscher de retour en force, Pinturault 2e, 1er podium français depuis 5 ans

Marcel Hirscher lors de sa victoire au slalom de Zagreb, le 6 janvier 2019
@ Copyright :
-
Taille du texte Aa Aa

L'ogre Hirscher a rappelé qu'il était bien le maître: l'Autrichien a signé sa 64e victoire en Coupe du monde de ski alpin, sa 32e en slalom, en s'imposant entre les piquets serrés de Zagreb devant Alexis Pinturault, qui décroche le premier podium français depuis cinq ans.

Leader du classement général et de la discipline, le septuple détenteur du gros Globe de cristal, vainqueur pour la 5e fois en Croatie, a devancé "Pintu", dont c'est le 3e podium cette saison, de 60/100 et un autre Autrichien, Manuel Feller, de 62/100.

Cette victoire permet à Hirscher d'accroître son avance en tête du classement général, 355 points devant Henrik Kristoffersen, et d'ouvrir son palmarès 2019 par deux déconvenues inhabituelles: 7e au slalom parallèle d'Oslo le 1er janvier et seulement 26e au slalom de Madonna di Campiglio (Italie) le 22 décembre.

"Ca fait du bien d'être de retour dans l'aire d'arrivée. Je savais que ce serait super de récolter quelques points aujourd'hui. Cela a été une rude journée de travail. Je suis tellement heureux d'avoir été au bout de cette course", a déclaré l'Autrichien de 29 ans.

"J'espère pouvoir maintenir un rythme aussi élevé que les saisons précédentes, mais ce n'est pas facile", a-t-il concédé après son 32e trophée en slalom, dont deux "City Events".

- Pinturault "ému et fier" -

Fort de 130 podiums en Coupe du monde et d'en plus dix petits globes dans sa déjà longue carrière, le skieur d'Annaberg-Lungötz compte désormais six succès depuis le début de la saison: 4 slaloms (dont un parallèle) et 2 géants.

Il pourrait bien battre en 2018-19 le record de 13 victoires au cours d'une même saison qu'il avait égalé lors de la dernière, figurant aux côtés des légendes suédoise Ingemar Stenmark et autrichienne Hermann Maier.

De son côté, Alexis Pinturault, à 77/100 de Marco Schwarz leader dans la première manche mais qui n'a pas terminé la seconde, a réussi un superbe second parcours avec 20/100 de retard seulement sur Hirscher.

Le skieur de Courchevel, dont la meilleure place en slalom cette saison était 9e à Madonna, monte ainsi sur la boîte pour la 3e fois de la saison après ses deux troisièmes places à Alta Badia à la mi-décembre en géant et en géant parallèle, effaçant un peu la déception née des résultats décevants des dernières courses.

Quatrième au général, le Français s'est déclaré très heureux de goûter une nouvelle fois aux joies du podium, près de cinq ans après la dernière performance française en slalom.

"Je suis tellement heureux de ce résultat aujourd'hui. Cela a été une course merveilleuse, la météo était bonne, les conditions de neige parfaites", a déclaré Pinturault, âgé de 27 ans.

"Je sais qu'il reste du boulot, il reste encore des choses à améliorer, à peaufiner.(...) Il va falloir que je m'accroche avec ce que je sais faire, que je continue dans ce que je viens de faire aujourd'hui et puis bien sûr, (je suis) assez ému et fier de m'être battu et accroché", a-t-il ajouté.

Parmi les autres Français en lice, Jean-Baptiste Grange a fini 17e et Victor Muffat-Jeandet 18e à près à près de trois secondes du vainqueur. Julien Lizeroux, lui, n'a pas terminé la seconde manche.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.