Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.

DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Yémen : un drone meurtrier fragilise le processus de paix

Yémen : un drone meurtrier fragilise le processus de paix
Tous droits réservés
REUTERS/Stringer
Taille du texte Aa Aa

Au Yémen, un drone a explosé jeudi au-dessus d'une parade militaire dans le sud du pays.

Cette attaque spectaculaire a fait au moins six morts et une douzaine de blessés dans les rangs de l'armée loyaliste, selon un premier bilan.

L'explosion a été aussitôt revendiquée par la branche politique des rebelles houthis, soutenus par l'Iran.

Ce raid a manqué de peu décapiter le haut commandement militaire yéménite qui se trouvait sur place au moment de l'explosion.

Ce n'est pas la première fois que des drones sont utilisés dans la guerre civile qui sévit au Yémen depuis 2015. Plusieurs engins ont été détruit ou saisis ces derniers mois.

L'attentat intervient au lendemain d'un appel de l'émissaire de l'ONU pour le Yémen. Martin Griffiths avait réclamé "des progrès substantiels" aux Houthis et à l'armée yéménite, soutenue par l'Arabie saoudite.

Des progrès destinés à venir en aide aux millions de civils, victimes d'une très grave crise humanitaire, selon les Nations unies.

Les deux parties avaient jusque-là globalement respecté le cessez-le-feu dans la zone stratégique du port de Hodeida.

Mais ailleurs les opérations militaires n'ont pas cessé même si leur rythme avait baissé ces dernières semaines.

L'attaque de jeudi fragilise désormais un processus déjà très précaire.

Les Yéménites s'étaient engagés à échanger des prisonniers et à desserrer le blocus imposé dans certaines régions : autant d'avancées aujourd'hui remise en cause. Au moins temporairement.

Avec Agences