PUBLICITÉ

Yémen : accord des belligérants pour échanger des prisonniers

Yémen : accord des belligérants pour échanger des prisonniers
Tous droits réservés رويترز
Tous droits réservés رويترز
Par Stephane Hamalian
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Une première avancée, alors que la dernière tentative de pourparlers en septembre à Genève, avait échoué

PUBLICITÉ

Les forces gouvernementales et rebelles engagées au Yémen se sont mises d'accord, en Suède, pour échanger des prisonniers. Une première avancée, alors que la dernière tentative de pourparlers en septembre à Genève, avait échoué, les rebelles Houthis ayant refusé de participer.

Le conflit a fait des dizaines de milliers de morts, depuis l'intervention d'une coalition menée par l'Arabie Saoudite en 2015. Le but de Riyad est de rétablir un gouvernement renversé par les rebelles Houthis, soutenus par l'Iran.

"Ne renoncez pas"

Ces pourparlers sont les premiers depuis le début du conflit et relancent l'espoir de la paix, selon l'ONU. "Vous avez tous exprimé votre engagement en faveur d'une solution politique. Les prochains jours seront décisifs. Ne renoncez pas, ne laissez personne renoncer, malgré les défis auxquels nous sommes confrontés. Faisons preuve de bonne volonté, de bonne foi, d’énergie, d'engagement et de conviction. Je suis convaincu que nous livrerons un message de paix au peuple du Yémen", a déclaré Martin Griffith, envoyé spécial de l'ONU à l'issue d'une conférence de presse.

Crise humanitaire

Le conflit est considéré comme la plus grave crise humanitaire de ces dernières années. Selon l'UNICEF, près de sept millions d'enfants sont menacés de famine. Un million et demi ont déjà été déplacés. Plus de 2700 ont été recrutés pour combattre, alors que 7000 ont été tués ou gravement blessés.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Yémen : un drone meurtrier fragilise le processus de paix

Ghazi, enfant famélique du Yémen, 10 ans, 8 kilos

Un fragile espoir de paix au Yémen