Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.

DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Syrie : retrait de matériel américain

Syrie : retrait de matériel américain
Tous droits réservés
REUTERS/Rodi Said
Taille du texte Aa Aa

Moins d'un mois après l'annonce de Donald Trump, le retrait américain a déjà débuté en Syrie. Il ne s'agit pas encore de soldats mais de "matériel non essentiel" selon la formule du Pentagone. Aucune indication en revanche sur la date à laquelle les 2 000 soldats américains quitteront la Syrie. Mais le chef de la diplomatie Mike Pompeo l'a assuré pendant sa tournée au Proche-Orient : le désengagement aura bien lieu malgré la levée de boucliers qu'il provoque parmi de nombreux alliés de Washington.

La Russie, indéfectible soutien du régime de Bachar el-Assad, doute, elle, publiquement de la sincérité de ce désengagement. Elle l'a fait savoir par la voix de la porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

" Actuellement, nous avons l'impression que les Etats-Unis se retirent tout en cherchant une raison de rester, a déclaré Maria Zakharova lors d'un point presse_. Du moins, c'est l'impression que nous avons. Et pour cette raison, nous avons dit à plusieurs reprises que nous aimerions en savoir plus sur la stratégie américaine. "_

Les milices kurdes quant à elle se sont tournées vers le régime syrien et la Russie pour obtenir leur protection face à l'offensive que la Turquie prépare pour les déloger du nord de la Syrie.