Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Syrie : un attentat suicide vise la coalition anti-djihadiste à Minbej

REUTERS/Rodi Sai
REUTERS/Rodi Sai
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Un attentat suicide contre la coalition antijihadistes emmenée par Washington a fait seize morts mercredi à Minbej dans le nord syrien. Des miliaires américains figurent parmi les victimes, ainsi que des civils et des combattants des Forces Démocratiques Syriennes (FDS). La coalition n'a pas encore précisé le nombre de soldats américains tués.

L'attaque a été revendiquée par le groupe Etat islamique (EI). Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), "L'attentat mené par un kamikaze a visé un restaurant où se trouvaient des membres d'une patrouille américaine de la coalition".

Première attaque suicide à Minbej depuis 10 mois

Dirigée par les Etats-Unis, cette coalition internationale intervient en Syrie depuis 2014 contre l'EI, en soutien aux forces kurdes locales. "Il s'agit de la première attaque suicide à Minbej visant la coalition internationale depuis dix mois", a ajouté M. Abdel Rahmane. "L'explosion visait directement la coalition", a encore souligné le directeur de l'OSDH.

Contexte de retrait des troupes américaines

L'attentat intervient après l'annonce, le mois dernier, d'un retrait des troupes américaines de Syrie. La ville de Minbej, située dans la province d'Alep (nord), est hautement emblématique : elle est sous le contrôle d'un conseil militaire affilié aux Forces Démocratiques Syriennes (FDS).

Après l'annonce surprise par le président Donald Trump d'un départ des troupes américaines, les FDS, majoritairement composées de combattants kurdes, ont appelé fin décembre le régime syrien à déployer ses troupes aux abords de la ville, pour se prémunir d'une éventuelle offensive du voisin turc.

Déclenchée en 2011, la guerre en Syrie s'est complexifiée au fil des ans, avec l'intervention de puissances étrangère et la montée en force de groupes jihadistes. Elle a déjà fait plus de 360.000 morts.