Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Droits de l'homme : davantage de résistance aux autocrates

Droits de l'homme : davantage de résistance aux autocrates
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Ces images des manifestations en Hongrie contre le Premier ministre Viktor Orban, illustrent ce qu'Human Rights Watch appelle "la riposte aux autocrates". L'ONG a présenté jeudi à Berlin la 29 édition de son rapport dans lequel elle note l'augmentation d'une résistance significative face à un régime autoritaire dans plusieurs pays dont la Hongrie et la Pologne. Ce rapport passe en revue les pratiques en matière de droits de l'Homme dans plus de 100 pays lors de l'année écoulée.

"Pendant que les autocrates font la une des journaux, on constate une intense réplique. Ces dirigeants ont engendré une résistance qui a bien progressé. Et l'on voit cette résistance parfois dans la rue, en Hongrie et en Pologne, et parfois dans les urnes dans des pays comme la Malaisie, l'Arménie, où ils ont chassé les autocrates, les dirigeants corrompus. Mais ce qui est peut-être le plus important, c'est que dans certaines institutions comme les Nations Unies, certaines des grandes puissances qui, traditionnellement, cherchent à défendre les droits de l'homme se sont mises en retrait... on ne peut pas se tourner vers Trump, trop occupé à soutenir des autocrates alliés", explique Kenneth Roth, le directeur exécutif de Human Rights Watch.

Si Donald Trump est pointé du doigt, le rapport salue l'émergence d'acteurs inattendus dans la défense des droits de l'Homme, telle que l'Organisation de la coopération islamique (OIC), qui rassemble 57 pays. Une organisation qui a oeuvré pour dénoncer les massacres de rohingya en Birmanie.