DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ski: Clément Noël gagne le slalom de Wengen, son premier succès en Coupe du monde

Taille du texte Aa Aa

Le Français Clément Noël, 21 ans, a signé dimanche son premier succès en Coupe du monde en remportant le slalom de Wengen en Suisse, devant les Autrichiens Manuel Feller (+ 0.08) et Marcel Hirscher (+ 0.10).

La dernière victoire d'un Français en slalom de Coupe du monde remontait à cinq ans, en janvier 2014 déjà à Wengen. A l'époque, c'était Alexis Pinturault qui s'était imposé devant l'Allemand Felix Neureuther et Hirscher.

Révélation de l'hiver 2017/18, Clément Noël a tourné autour du podium en fin de saison dernière (4e des Jeux olympiques à Pyeongchang en février, 4e à Kranjska Gora en Coupe du monde en mars).

Cet hiver, il avait pris la 4e place à Zagreb début janvier, avant de signer son premier podium à Adelboden, 2e derrière Hirscher et devant le Norvégien Henrik Kristoffersen, les deux références mondiales entre les piquets serrés.

"La Suisse me réussit bien ! C'est une semaine incroyable, mon premier podium à Adelboden et ma première victoire ici à Wengen, c'est incroyable", a réagi le Vosgien, qui pour la première fois avait remporté la première manche.

- "Beaucoup de pression" -

"Ce n'est pas facile quand on est seul dans le portillon de départ. Il y a beaucoup de pression, mais je pense que j'ai fait un bon 2e parcours, c'est parfait", a-t-il ajouté quelques minutes après son premier succès sur le circuit majeur.

"Il y a plein d'autres grosses courses qui arrivent: j'adore Kitzbühel et Schladming, je suis impatient", a-t-il ajouté.

Et c'est l'un des maîtres de la discipline, le Croate Ivica Kostelic, retiré du circuit, qui lui a remis la coupe du vainqueur.

Pour la première fois de sa carrière, et pour son 20e départ en Coupe du monde, Noël a réalisé le meilleur temps de la première manche avec une avance de près d'une seconde sur Hirscher, et a su résister à la pression mise à la fois par Hirscher, maître incontesté de la spécialité et Feller, souvent habitué à craquer dans le 2e acte.

"C'est sûr, la 1re manche n'était pas tout à fait ce que j'attendais, j'avais déjà trop de retard: 9/10e de seconde, c'est trop, a commenté Hirscher. La seconde manche a été bien meilleure, mais surtout je veux féliciter aujourd'hui mon jeunes concurrents Clément (Noël) et Manuel (Feller)".

Une semaine après le premier podium de sa carrière, dimanche dernier avec une 2e place derrière Hirscher dans le slalom d'Adelboden (Suisse), Noël a largement dominé la 1re manche en 53 sec 80/100e. Feller pointait à la 2e place à 42/100e et le Norvégien Henrik Kristoffersen 3e à 72/100e.

En s'imposant dans l'un des temples du ski, Noël rejoint aux palmarès les plus grands skieurs français. Pinturault était le dernier tricolore à avoir remporté le slalom de Wengen en 2014. Avant lui, Jean-Baptiste Grange s'était imposé en 2008 et Sébastien Amiez en 1996. Jean-Claude Killy avait lui réalisé le triplé slalom-descente-combiné en 1967, pour l'inauguration de la Coupe du monde.

Pinturault, en embuscade à l'issue de la 1re manche à 77/100e, a longtemps été en mesure de bien figurer dans la seconde manche mais a craqué à quelques portes de l'arrivée pour finir à la 25e place.

Jean-Baptiste Grange, seul autre Français qualifié pour le 2e acte, a abandonné.

Hirscher, septuple vainqueur du classement général de la Coupe du monde, s'était imposé l'an passé dans la station des Alpes bernoises devant Kristoffersen et le Suédois Andre Myhrer.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.