DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Matera, capitale européenne de la culture : que la fête commence !

Matera, capitale européenne de la culture :  que la fête commence !
Taille du texte Aa Aa

Matera, capitale européenne de la culture 2019, a donné le coup d'envoi de douze mois de festivités. Pour cette ville italienne, le vrai défi commence maintenant. Dans cet épisode de Go! Matera, nous découvrons comment la "cité des Sassi" entend jouer son nouveau rôle international.

"La journée est très importante pour Matera, capitale européenne de la culture 2019," souligne notre journaliste Marta Brambilla Pisoni, présente dans cette ville italienne à l'occasion d'une grande cérémonie marquant le début de douze mois de festivités. "Des événements qui devraient attirer plus d'un million de visiteurs," précise notre reporter.

Lors de cet événement très suivi par les médias, cette cité célèbre pour ses Sassi, ses habitats troglodytiques, a pris des tonalités européennes : 54 fanfares venues d'Italie et de toute l'Europe ont interprété ensemble l'Ode à la joie de Beethoven, hymne de l'Union européenne.

"Juste de la bonne musique"

Une foule mêlant personnalités et anonymes a assisté aux célébrations officielles. Les différents groupes de musique se sont ensuite dirigés vers les Sassi pour prolonger la fête.

Performance marquante ce soir-là : celle de Stefano Bollani, célèbre compositeur et pianiste italien admiratif des fanfares : "Je les aime parce que leurs membres sont rarement des professionnels, on n'est pas dans un orchestre symphonique," estime Stefano Bollani. "Il y a beaucoup de joie et d'amusement quand ils jouent ensemble et ils veulent simplement produire de la bonne musique," dit-il.

Ces festivités ne sont que les premières : plus de 300 événements sont programmés d'ici la fin de l'année.

"Quel que soit le moment de l'année où vous viendrez à Matera, vous n'aurez pas besoin de vérifier qu'il se passe quelque chose parce que ce sera toujours le cas," assure Salvatore Adduce, président de la Fondazione Matera en charge de l'organisation de Matera 2019.

Un passeport de citoyen temporaire

"Vous pourrez assister à tous les événements en réservant sur notre site web, le "passeport de citoyen temporaire" : il vous permettra d'avoir accès à toutes les activités que nous organisons," poursuit-il.

Ce document qui coûte 19 euros peut aussi être utilisé pour y inscrire ses impressions.

Le récit le plus créatif remportera un voyage à Galway, la prochaine Capitale européenne de la culture.

Des villes de pierre

Parmi les expositions à découvrir à Matera cette année, Ars Excavandi qui nous fait revenir à la Préhistoire avec les technologies d'aujourd'hui, pour évoquer les habitats de pierre comme les Sassi de Matera.

"La peur que ces habitations peuvent inspirer, - la terreur et la beauté en même temps, le glamour et l'horreur, le travail de l'homme et la naissance magnifique d'une civilisation qui vit en symbiose avec la nature -, c'est tout cela que nous montrons ici," indique Pietro Laureano, architecte et conservateur de l'exposition.

Autre exposition qui grâce à des photographies mises en parallèle, rapproche Matera et Petra en Jordanie : même si ces deux villes sont très éloignées l'une de l'autre, elles partagent les mêmes racines selon l'auteur de ces clichés.

"Mater(i)a P(i)etra," fait remarquer Carlos Solito, photographe, "c'est un voyage, un itinéraire, un dialogue idéal entre deux villes creusées dans la roche, deux sœurs de pierre, de sable, de silence et de vertiges : Matera et Petra."

Matera partage le titre de capitale européenne de la culture 2019 avec Plovdiv en Bulgarie.